Au total, 254 étudiants du Cégep de Chicoutimi se sont prononcés contre la grève d’une semaine proposée par la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES).
Au total, 254 étudiants du Cégep de Chicoutimi se sont prononcés contre la grève d’une semaine proposée par la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES).

Cégep de Chicoutimi: les étudiants votent contre la grève

Émilie Morin
Émilie Morin
Le Quotidien
Les étudiants du Cégep de Chicoutimi ont voté contre la grève d’une semaine proposée par la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES).

Au total, 254 étudiants se sont manifestés, mercredi midi, à la place publique du cégep, pour exercer leur droit de vote lors d’une assemblée de l’Association des étudiantes et des étudiants du Cégep de Chicoutimi (AGEECC), la plus grande participation à une assemblée de ce genre depuis plusieurs années, selon l’AGEECC. Un vote a été tenu pour chaque journée de grève ; aucune majorité en faveur d’une grève n’a été obtenue.

« Les étudiants ont été clairs aujourd’hui avec ce vote : ils ne souhaitent pas de grève pour une semaine [ni] suivre l’initiative de la CEVES. Ce verdict ne nous empêche tout de même pas de [nous] lancer dans une multitude d’actions fort concrètes pour militer activement pour l’environnement au cours de cette semaine. La lutte continue et nous allons la poursuivre tant qu’elle est nécessaire. C’est notre avenir qui est en jeu », a commenté le président de l’AGEECC, Étienne Mailloux, soulignant tout de même le haut taux de participation et la représentativité du vote. Par voie de communiqué, l’Association assure qu’elle « continuera de militer de manière positive et concrète contre les grands projets et pour le développement durable de notre région. »

L’association étudiante organisera une semaine sur la thématique de l’environnement, du 30 mars au 3 avril, qui sera notamment l’occasion de dévoiler sa nouvelle politique de carboneutralité. Plusieurs conférences et un débat entourant le projet GNL Québec sont aussi annoncés au programme.