Le maire de Saguenay, Jean Tremblay (au centre), était accompagné pour l'occasion du directeur du service de Sécurité incendie, Carol Girard (à droite), et du directeur adjoint, Steeve Julien.

Caserne à Chicoutimi-Nord: les travaux ont commencé

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, était bien fier de présenter l'avancement des travaux de la construction de la future caserne #4 à Chicoutimi-Nord.
Il avait convoqué les médias pour présenter en détail le projet de 6,5 M $ qui devrait être livré en décembre cette année. La caserne sera située sur la rue de la Promenade, une rue perpendiculaire au boulevard Sainte-Geneviève, à la hauteur du IGA.
« Elle va remplacer l'ancienne qui était l'ancien hôtel de ville de Chicoutimi-Nord. On n'était pas capables d'entrer nos nouveaux camions. Celle-ci va être la plus moderne, avec deux centres d'entraînement, un extérieur et un intérieur », a souligné le maire, accompagné pour l'occasion du directeur du service de Sécurité incendie, Carol Girard, et du directeur adjoint, Steeve Julien.
La bâtisse abritera un camion autopompe, un camion-citerne, un camion à échelle et un poste de commandement.
La caserne desservira les secteurs nord de Chicoutimi et Shipshaw ainsi que Canton-Tremblay.
Pour l'instant, les travaux sont toujours au stade de l'excavation et de la préparation du terrain. Lors de la visite des journalistes, du dynamitage venait tout juste d'être effectué.
Pettersen pas invité
Le conseiller du secteur, Marc Pettersen, n'était pas présent. Joint par téléphone, il a soutenu ne pas avoir été invité, même s'il a beaucoup milité pour ce dossier depuis de longues années. Il se présentera de nouveau comme conseiller aux prochaines élections, mais en tant qu'indépendant. Il n'est pas membre du Parti des citoyens, la formation du maire Tremblay.
Pour le parc aussi
L'aménagement de la caserne aura un effet collatéral positif pour les citoyens, croit le maire. En effet, il sera possible pour les gens d'avoir accès plus facilement au parc de la Colline. Le belvédère est difficilement accessible pour le moment. « C'est un très beau parc et on n'en profite pas », a-t-il lancé. Le belvédère, fait de pierre, offre une vue vers le Sud et est assez surélevé. Le maire n'anticipe pas de problème à conjuguer le fait de vouloir attirer les gens dans le stationnement de la caserne et la circulation prioritaire en cas d'urgence.
En aluminium
Après avoir réalisé plusieurs bâtisses en bois dernièrement, Saguenay délaissera un peu ce matériau. « Le revêtement extérieur est en aluminium. Le bois avec le temps, ça demande beaucoup d'entretien », a d'abord mentionné M. Tremblay. Questionné à savoir si c'était un aveu d'échec face à l'utilisation du bois, il a refusé de s'aventurer sur ce terrain. « On est contents d'avoir fait nos bâtisses en bois. Mais personnellement, j'aime mieux l'imitation de bois pour l'extérieur. Il sera fait en aluminium, et c'est un produit régional », a-t-il poursuivi, en rappelant que le bois change de couleur au fil du temps.