:Carl Duchesne n’est plus associé à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Il a quitté son emploi à la suite d’une entente avec les dirigeants.

Carl Duchesne a perdu son emploi

Carl Duchesne n’est plus directeur des finances de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Une entente est intervenue entre les parties afin de mettre un terme à son emploi. Selon les informations obtenues par Le Progrès, les discussions se sont déroulées au cours des dernières semaines.

L’individu est accusé de voies de fait et de voies de fait causant des lésions sur un employé syndiqué lors d’un party des Fêtes. Il aurait avoué les gestes qui lui sont reprochés lors d’une rencontre avec la partie patronale.

Les parties ont aussi convenu, selon une entente confidentielle, d’une prime de séparation. 

Il semblerait qu’il était devenu impossible ou du moins peu probable qu’il puisse reprendre ses fonctions en raison des gestes qui lui sont reprochés.

Les dirigeants de la CS des Rives-du-Saguenay ont accepté cette séparation afin de ne pas lui nuire et lui permettre de se trouver un emploi au sein d’une autre organisation.

Au bureau de la commission scolaire, la porte-parole Claudie Fortin n’a pas voulu commenter les informations du Progrès, précisant que Carl Duchesne se trouve toujours en congé de maladie.

Accusations

Ce départ précipité du directeur des finances survient à la suite de plaintes déposées par un employé syndiqué au lendemain du party des Fêtes de la CS des Rives-du-Saguenay, qui a eu lieu le 9 décembre dernier.

Le Progrès avait dévoilé le 13 décembre 2017 qu’une altercation s’était produite le soir de la réception.

Les membres du personnel-cadre et syndiqués de la CS ont pris part à une fête dans les locaux de l’organisation. Plus tard, le party s’est transporté dans un bar voisin et c’est là que les choses ont dégénéré.

Il semblerait que M. Duchesne se soit montré un peu trop entreprenant auprès d’une employée. Cette façon de faire n’aurait pas plu à la victime de voies de fait. 

Des coups ont été donnés et l’employé syndiqué a été blessé assez sérieusement. Il aurait eu le plancher de l’orbite de l’oeil fracturé. Il a de plus subi une commotion cérébrale.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a déposé des accusations officielles de voies de fait et de voies de fait causant des lésions. Il y aurait d’autres accusations en lien avec une deuxième victime.

Carl Duchesne devrait se retrouver en Cour au mois de mars.

Poursuite civile

En plus d’avoir perdu son emploi et de se retrouver en Cour criminelle pour des accusations jugées assez graves (jusqu’à 10 ans de détention), Carl Duchesne pourrait être poursuivi au civil.

Selon nos informations, la victime de cette affaire réclamerait environ 80 000 $ en dommages et intérêts à la suite de cette altercation.

Cette procédure judiciaire pourrait prendre un certain temps avant de se régler.

Période difficile

Au-delà de l’épisode du directeur des finances, les responsables de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay ont connu une séquence plutôt houleuse depuis plusieurs mois.

Il y a un peu moins d’une année, Antonin Simard a quitté la présidence et a été remplacé par Liz Gagné, qui avait occupé le poste durant de nombreuses années.

Ensuite, la directrice générale Chantale Cyr a essuyé son lot de critiques. Elle est en congé de maladie et la CS veut résilier son contrat de travail.

Le climat de travail ne serait pas très bon présentement à l’intérieur de certaines écoles au point des diagnostics organisationnels ont dû être posés.