Le président de Cardi-O-Forme, Pierre Deschênes, qui cède sa place à Diane Gagnon, en compagnie du coordonnateur de l'organisme, le kinésiologue Jonathan Rivard. Les deux hommes ont fait part de leur volonté de renouveler la clientèle en faisant une plus grande promotion de l'organisme.

Cardi-O-Forme en quête de renouvellement

Devant un besoin de plus en plus présent d'aller chercher de nouvelles sources de financement, Cardi-O-Forme entend augmenter ses activités de visibilité afin de se faire connaître davantage et d'attirer une clientèle plus diversifiée.
L'organisme communautaire à but non lucratif tenait son assemblée générale annuelle mercredi soir. En plus de faire un résumé des 12 derniers mois, un besoin d'aller chercher une clientèle plus vaste était au coeur des discussions. Le conseil administratif prévoit se pencher sur la question lors de la prochaine année.
Cardi-O-Forme offre différents services à une clientèle aux prises avec des problèmes cardiaques, pulmonaires ou vasculaires, mais aussi aux gens non atteints qui ont des facteurs de risque. Les personnes impliquées au sein de l'organisme remarquent malheureusement que la population ne connaît pas suffisamment ce service.
« On s'aperçoit que l'identité de Cardi-O-Forme n'est pas connue et on veut la faire connaître », explique le président sortant Pierre Deschênes.
La clientèle de Cardi-O-Forme se divise en deux groupes : celle référée par le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean et celle qui ne nécessite pas de suivi médical. C'est ce deuxième groupe que l'organisme souhaite attirer davantage.
« À l'intérieur du CIUSSS, on est bien connu, mais ce n'est pas nécessairement le cas à l'externe et c'est vers quoi on veut orienter nos actions au cours de la prochaine année, indique le coordonnateur de Cardi-O-Forme, Jonathan Rivard, kinésiologue de carrière. Un comité est en place pour vérifier nos orientations afin d'être plus visibles et de faire valoir notre expertise. »
Cardi-O-Forme obtient son financement via trois grandes activités. La course du 10 de coeur, la campagne de financement à l'automne par du porte-à-porte et le brunch annuel assurent une rentrée d'argent, en plus des cotisations des membres. Le CIUSSS remet aussi un montant d'argent en raison d'un partenariat.
« On est en recherche de financièrement alternatif et de promotion pour augmenter le nombre de nos membres, soutient Jonathan Rivard. Il faut essayer de compenser pour assurer la viabilité de Cardi-O-Forme. »
Une nouvelle présidente
L'assemblée générale annuelle de mercredi a permis d'élire Diane Gagnon à la présidence de Cardi-O-Forme, en remplacement de Pierre Deschênes qui quitte son poste après un an. Des raisons strictement personnelles ont motivé sa décision, a-t-il tenu à préciser, puisque Cardi-O-Forme est un organisme qu'il adore.
Pauline Gravel est maintenant la vice-présidente, poste qui était occupé par Mme Gagnon. Pour sa part, Rémi Sirois a été réélu à titre de trésorier.
Avant de tirer sa révérence, Pierre Deschênes a salué l'implication des bénévoles chez Cardi-O-Forme, sans qui le bon roulement de l'organisme ne serait pas aussi efficace.
« On calcule près de 4000 heures bénévoles qui sont données dans nos différentes activités », exprime M. Deschênes.