Carbone boréal: 15 000$ pour quatre fermes du Lac-Saint-Jean

Les agriculteurs qui ont accepté la plantation d’arbres en 2013 pour compenser les émissions de gaz à effet de serre vont toucher leurs premières redevances.

Carbone boréal se prépare à distribuer plus de 15 000 $ à quatre fermes du Lac-Saint-Jean, soit les fermes A.L.Y. Blackburn, des Papinas, Markven Joli et Bernard Tremblay.

Le volet agricole de Carbone boréal est issu d’une collaboration avec la Société sylvicole de Chambord et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) visant à reboiser des portions de terre en friche ou impossible à exploiter. Des plantations tests réalisées sur des portions de terre non exploitées en 2013 et en 2016 avaient confirmé la faisabilité du projet novateur. Depuis, une vingtaine d’agriculteurs du Lac-Saint-Jean ont ainsi permis que soient plantés chez eux plus de 160 000 arbres sur un peu plus de 100 hectares.

Carbone boréal charge 35 $ pour compenser une tonne de CO2, soit 5 $ pour chaque arbre. Et pour chaque arbre attribué, un dollar est mis en fiducie et versé périodiquement aux agriculteurs participants qui ont signé une entente à long terme pour en assurer la protection avec l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

« Cette collaboration permet aux chercheurs et aux étudiants-chercheurs de l’UQAC d’effectuer des travaux de recherche sur ces plantations et au public de les utiliser pour compenser des émissions de gaz à effet de serre (GES) grâce au calculateur de Carbone boréal, et de faire un don au Fonds de développement de l’UQAC. Les essences d’arbres pouvant être plantées en milieu agricole ouvrent de nouvelles perspectives de recherche sur l’adaptation aux changements climatiques et en agroforesterie », précise l’organisme dans un communiqué.