L’amélioration de l’accès permettra au site d’ouvrir toute l’année.
L’amélioration de l’accès permettra au site d’ouvrir toute l’année.

Cap Jaseux: vers un site quatre saisons

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
La direction du Parc Aventures Cap Jaseux va de l’avant avec son projet de site quatre saisons qui pourrait atteindre quelques millions de dollars. Les demandes de financement seront déposées à l’automne et l’accès en tout temps sera possible d’ici un an ou deux pour certaines activités.

L’investissement annoncé de 807 643$ pour la réfection du chemin d’accès, mardi, par le député de Dubuc François Tremblay, était la nouvelle attendue par la directrice générale Rébecca Tremblay pour pouvoir faire avancer le dossier.

L’élément principal de cette réfection est de pouvoir assurer la sécurité des usagers de la route.

«Des motorisés viennent profiter des installations de notre camping et pour les autobus, certains ne venaient pas du tout à cause de la côte. Cet élément-là est un énorme plus», a dit Mme Tremblay, mercredi, confirmant du même coup que l’annonce ouvrait la porte au projet espéré depuis longtemps.

Un montant de 807 643$ a été accordé par le gouvernement du Québec pour la réfection du chemin d’accès au Parc Aventure Cap Jaseux.

Selon la directrice générale, les infrastructures du Parc Aventures Cap Jaseux, situées à Saint-Fulgence, ne sont pas adaptées pour être ouvertes à l’année, que ce soit l’accueil, les bureaux ou les installations sanitaires.

«Pour les activités, il y a un potentiel énorme avec le fjord et la forêt et ce sera possible d’offrir des trucs complémentaires à l’offre estivale», dit Mme Tremblay, ajoutant du même coup que les membres de l’équipe pourront avoir des emplois à l’année.

Le scénario optimiste est que la clientèle autonome puisse visiter le site en tout temps d’ici un an ou deux, et l’offre de forfaits tout-inclus pourrait être disponible d’ici trois ou quatre ans.

COVID

Malgré les contraintes liées à la capacité d’accueil du site et l’entretien des équipements, Rébecca Tremblay se réjouit de voir que toutes les activités sont réservées pour les trois prochaines semaines. Même chose pour l’hébergement qui attire les visiteurs en grand nombre.

La direction a même décidé de mettre fin à la liste d’attente, car elle devenait trop difficile à gérer.

«Je suis agréablement surprise malgré tout. Pour les chiffres de juillet, on ne s’attendait pas à ce que ce soit plein. C’est sûr que ça aide d’être en plein air et comme le site est vaste, c’est plus facile de respecter la distanciation.»