Canular à la séance du conseil

Un canular est à l'origine de la controverse entourant le port du burkini dans les bains publics de Saguenay.
Lundi, deux jeunes femmes se sont présentées devant le conseil de ville de Saguenay, le visage voilé, afin de connaître la politique municipale sur le sujet. Les deux intervenantes se sont dites musulmanes, originaires du Maroc.
En réalité, il s'agissait de deux étudiantes de l'Université du Québec à Chicoutimi, en psychologie. Leur intervention avait été orchestrée dans le cadre d'un cours, puis endossée par leur enseignant.
Interrogées par des journalistes au terme de la séance publique, les deux étudiantes se sont campées dans leur rôle respectif plutôt que de lever le voile sur leur démarche.
Finalement, le chat est sorti du sac mardi matin, sur les ondes de Radio-Canada, alors que l'une d'elles a confirmé la mise en scène.