Candidat libéral dans Roberval: William Laroche confirmé

Le Parti libéral du Québec (PLQ) fait le choix de la jeunesse en se ralliant à un candidat de 27 ans en vue de l’élection partielle prévue dans la circonscription de Roberval le 10 décembre prochain. Le président du Festival du cowboy de Chambord et conseiller municipal de l’endroit, William Laroche, tentera de succéder à l’ancien député, ancien chef du parti et ancien premier ministre, Philippe Couillard.

« J’ai toujours aimé aller à la rencontre des gens, il n’y a rien qui remplace le contact humain de personne à personne. C’est pourquoi j’ai choisi de m’impliquer en politique avec le Parti libéral du Québec pour participer à ce développement et pour défendre les citoyens que je côtoie depuis mon enfance, défendre les intérêts de ces gens », a exprimé William Laroche lors de sa présentation à titre de candidat libéral. 

L’homme âgé de seulement 27 ans compte poursuivre le travail amorcé par Philippe Couillard. Il souhaite « continuer de défendre les intérêts des citoyens de Roberval, faire avancer les projets locaux et régionaux ».

Le chef intérimaire du Parti libéral du Québec, Pierre Arcand, n’a pas hésité à souligner le jeune âge du porte-étendard du PLQ. Il est d’avis que la jeunesse est importante alors qu’elle apporte un éclairage différent sur les dossiers. « Je vois en William quelqu’un qui sera la voix des régions au sein du caucus », a-t-il mentionné, lundi, lors de son passage au Lac-Saint-Jean.

Questionné quant au fait que les électeurs de Roberval pourraient être tentés de voter en faveur du parti au pouvoir, William Laroche est confiant. Selon lui, « les gens de Roberval vont voter afin de se faire représenter le mieux et le plus possible soit avec une opposition forte qui connaît les enjeux régionaux et qui travaillera pour le comté de Roberval en premier ».

Député de Mont-Royal-Outremont, Pierre Arcand a tenu à préciser la nouvelle situation qui, selon lui, est différente d’il y a quelques mois. « Le choix qui est devant les gens de Roberval est le suivant : ou bien on ajoute un député de la CAQ qui ne sera pas ministre et qui ne sera pas impliqué directement, ou encore, ils choisissent quelqu’un qui, à l’intérieur de notre parti, va jouer un rôle essentiel dans les régions et qui va être capable de porter cette voix à l’Assemblée nationale où l’opposition est en train de poser beaucoup de questions », a-t-il ajouté. 

Une trentaine de personnes dont des élus municipaux participaient à l’événement.

Le candidat libéral William Laroche affrontera la candidate caquiste Nancy Guillemette et le représentant de Québec Solidaire qui a également participé à l’élection générale du 1er octobre dernier, Luc-Antoine Cauchon.