Le chef du NPD Jagmeet Singh et le candidat dans Chicoutimi-Le Fjord, Éric Dubois.

Candidat du NPD: Éric Dubois écorche ses adversaires

Tout en se proposant d’être une voix forte pour les travailleurs à Ottawa, Éric Dubois a profité de son dernier message pour lancer un jab à ses adversaires Richard Martel (Parti conservateur) et Lina Boivin (Parti libéral).

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le candidat du Nouveau parti démocratique (NPD) dans Chicoutimi-Le Fjord a pris l’engagement de défendre les travailleurs, en mettant particulièrement l’accent sur ceux qui œuvrent dans les secteurs forestier, agricole et de l’aluminium. M. Dubois estime que les accords de libre-échange n’ont pas tenu compte du bien-être des travailleurs, et ce, depuis l’ère conservatrice de Stephen Harper. Justin Trudeau a répété les mêmes erreurs, a ajouté le candidat néodémocrate.

« Je me présente à cette élection partielle pour une seule et une bonne raison, parce que notre région mérite mieux, a annoncé Éric Dubois. Elle mérite mieux qu’un gérant d’estrade qui n’a rien à proposer, elle mérite mieux qu’une figurante qui n’a qu’à proposer des “selfies” avec Justin. »

S’il est élu, Éric Dubois veut s’assurer que les bonnes conditions des travailleurs vont être au cœur des négociations de libre-échange.

« Ça prend du changement, ça prend une voix forte et je me propose pour être cette voix forte », a ajouté le candidat, concluant sa vidéo en demandant aux électeurs de « poser un geste audacieux », le 18 juin, en votant pour lui. Jonathan Hudon