Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Des dizaines de camionneurs ont effectué un convoi hommage à Sébastien Lothe, décédé dans un accident sur la route d’Obedjiwan, le 2 décembre dernier.
Des dizaines de camionneurs ont effectué un convoi hommage à Sébastien Lothe, décédé dans un accident sur la route d’Obedjiwan, le 2 décembre dernier.

Camionneur décédé sur la route d’Obedjiwan: un convoi en son honneur

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Sébastien Lothe, l’homme de 35 ans ayant trouvé la mort lors d’un face-à-face entre deux poids lourds, le 2 décembre, sur la route d’Obedjiwan, a reçu un vibrant hommage de ses homologues camionneurs, samedi. Un convoi exceptionnel partait de La Doré, en après-midi, en sa mémoire.

La route conduisait la quarantaine de camions jusqu’à Saint-Félicien, l’évènement étant filmé afin d’envoyer les images à la famille du défunt en France, d’où il était originaire.

Les camionneurs ont effectué un trajet entre La Doré et Saint-Félicien.

Pierre-Luc Savoie, ami et collègue de Sébastien Lothe, a participé à l’organisation du convoi.

« Sébastien n’avait pas vu sa famille depuis deux ans. C’est un peu un hommage qu’on voulait lui rendre à lui, mais aussi à sa famille, qu’elle puisse voir que Sébastien est un petit gars qui avait fait sa place ici, au Lac-Saint-Jean, et qu’il était important, autant pour la communauté forestière que les camionneurs. Il a laissé sa marque. »

Quelques curieux ont assisté à l’événement, alors que le convoi faisait le tour de la ville de Saint-Félicien.

Le camionneur souligne qu’il s’agissait aussi d’un message quant à la dangerosité de la route sur laquelle son confrère a perdu la vie.

« Le chemin aurait dû être fermé dans les conditions routières où on était. C’est un chemin qui ne ferme jamais, et malheureusement, ça a causé un décès. Il y en a eu plusieurs d’ailleurs », explique-t-il.

Rappelons que la collision était survenue près du kilomètre 46 et que les informations préliminaires laissaient croire que la chaussée glissante était en cause.