Jeudi après-midi, 62 des 104 civières réparties dans les urgences de la région étaient occupées.

Calme relatif dans les urgences de la région

Les urgences des six hôpitaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean passent la période des Fêtes dans un calme relatif, alors que la fréquentation est inférieure à la capacité d’accueil de chacun des sites. Par ailleurs, une seule personne a passé plus de 24 heures sur une civière.

La situation qui prévaut en ce moment au Saguenay–Lac-Saint-Jean diffère de celle de la Montérégie, qui arrive au premier rang pour l’occupation des urgences dans l’ensemble de la province. Les taux d’occupation dans cette région atteignent, dans certains cas, 180 %, causant de longues attentes pour les personnes dont l’état de santé est jugé moins grave, mais qui doivent tout de même consulter des professionnels de la santé.

« La grippe circule depuis plusieurs semaines déjà dans la région. Les urgences sont occupées, mais la situation est sous contrôle. Au cours des derniers jours, les taux d’occupation ont varié entre 50 % et 70 % en moyenne pour les six urgences de la région », a indiqué, au Quotidien, Joëlle Savard, porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En plus de la grippe, les urgences accueillent des personnes souffrant de problèmes de santé comme la gastro, qui se propage rapidement pendant la période des Fêtes. Il faut noter qu’il n’y a aucun centre de débordement en activité dans les hôpitaux de la région.

Sur le coup de 14 h, jeudi, 62 personnes prenaient place sur des civières dans les urgences de la région. Au total, les hôpitaux comptent 104 civières.


«  Au cours des derniers jours, les taux d’occupation ont varié entre 50 % et 70 % en moyenne pour les six urgences de la région.  »
Joëlle Savard

Le service d’urgence de l’hôpital de Roberval était le plus occupé, à 85 % de sa capacité, suivi de ceux de Jonquière et de Chicoutimi, selon le suivi réalisé par le Répertoire index santé.