Le Progrès-Dimanche a épluché les procès-verbaux du conseil de Saguenay de décembre 2013 à février 2017, tous publiés sur le site Internet de la Ville.

Bulletin des élus de Saguenay: Gaudreault, Hudon et Blackburn les plus présents

Depuis l'élection municipale de novembre 2013, les conseillers municipaux Sylvie Gaudreault, Réjean Hudon et Luc Blackburn ont été les plus assidus aux séances du conseil de ville. À l'inverse, Bernard Noël, François Tremblay et Simon-Olivier Côté sont les élus qui ont raté le plus d'assemblées publiques. Certaines absences s'expliquent par des raisons de santé.
Le Progrès-Dimanche a épluché les procès-verbaux du conseil de Saguenay de décembre 2013 à février 2017, tous publiés sur le site Internet de la Ville. Depuis la dernière élection, 46 séances ont eu lieu, incluant huit assemblées extraordinaires. Chaque compte rendu des réunions répertorie les conseillers absents et ceux présents.
Après analyse, on remarque que les Jonquiérois Sylvie Gaudreault et Réjean Hudon, de même que leur collègue du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), le Laterrois Luc Blackburn, ont été présents autour de la table à chaque fois que le conseil s'est réuni. La conseillère baieriveraine Martine Gauthier, qui portera également les couleurs du PCS aux élections de novembre prochain, a elle aussi été très assidue. Elle n'a manqué qu'une seule séance, tout comme son collègue Jacques Cleary, porte-couleurs de la même formation politique.
La conseillère Julie Dufour, qui représente Shipshaw, a elle aussi raté un seul conseil de ville. Le Chicoutimien Michel Tremblay (PCS) a dû s'excuser trois fois, tout comme son homologue d'Arvida et président de l'arrondissement de Jonquière, Carl Dufour. Les registres de la Ville indiquent que le représentant de Chicoutimi-Nord, Marc Pettersen, s'est absenté quatre fois et que la conseillère de Lac-Kénogami, Christine Boivin, a manqué cinq séances du conseil. Le Jonquiérois Jonathan Tremblay n'a pu participer à six rencontres, au même titre que la chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron. Jean-Yves Provencher et Luc Boivin ont été absents à sept assemblées, alors que Jacques Fortin s'est tenu à l'écart des discussions huit fois. Il faut préciser que le conseiller Fortin a été absent pour cause de maladie pendant quelques semaines au cours de la période analysée. Claude Tremblay, de Kénogami, a lui aussi manqué huit séances du conseil de ville de Saguenay.
Bernard Noël, qui était président de l'arrondissement de Jonquière avant de céder son siège à Carl Dufour, a lui aussi été absent pour des raisons de santé dans la foulée du jugement de la Commission municipale du Québec et à la suite d'une chirurgie au dos subie en décembre dernier. Il a raté un total de 11 assemblées. Le fauteuil de Simon-Olivier Côté à la table du conseil est demeuré vide dix fois, tout comme celui du Baieriverain François Tremblay. Le président de l'arrondissement de La Baie a subi la perte de son père dans l'incendie de sa résidence et a été lui aussi dans l'obligation de se retirer temporairement.
Toujours selon les procès-verbaux publiés sur le site Internet de la Ville, le maire Jean Tremblay ne s'est absenté qu'à deux reprises.
Aucune absence pour Carl Dufour, Michel Tremblay et Martine Gauthier
À Jonquière, le conseiller Carl Dufour a été le plus assidu, selon 32 procès-verbaux publiés entre janvier 2014 et février 2017. À l'inverse, Bernard Noël a été le moins présent, avec 10 assemblées manquées en un peu plus de trois ans.
À Chicoutimi, Michel Tremblay a une fiche parfaite, avec aucune absence, alors que son collègue Simon-Olivier Côté a manqué 11 des 35 séances de travail du conseil d'arrondissement.
Enfin, du côté de La Baie, Martine Gauthier n'a manqué aucune des 35 réunions tenues depuis l'élection de 2013. Luc Boivin en a raté sept et le président de l'arrondissement, François Tremblay, a pour sa part dû s'absenter quatre fois.