Les députés du Bloc québécois, Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe.
Les députés du Bloc québécois, Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe.

Brunelle-Duceppe et Simard demandent au gouvernement d’agir

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Les députés bloquistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mario Simard (Jonquière) et Alexis Brunelle-Duceppe (Lac-Saint-Jean), s’inquiètent de l’annonce du Directeur parlementaire qui prévoit un déficit budgétaire de 328,5 G$ pour l’année en cours. Ils estiment que le gouvernement fédéral doit rapidement présenter des mesures pour soutenir la relance économique.

Selon eux, le déficit d’une telle ampleur était prévisible, d’où l’importance d’avoir un plan de relance. Ils invitent le gouvernement Trudeau à s’inspirer de celui de leur parti, présenté lundi.

« Ça fait six mois que le gouvernement de Justin Trudeau se paye une orgie de dépenses aux allures souvent électoralistes. Pendant ce temps, on a consulté les Québécois pour présenter une série de propositions visant à soutenir la création d’emplois et lutter contre la crise climatique », a commenté le député de Jonquière, Mario Simard, par voie de communiqué.

Les deux députés croient d’ailleurs que le Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait jouer un rôle très important dans cette relance, notamment grâce à son bon positionnement dans les secteurs des produits forestiers et de l’aluminium.

« Quand on parle de relance économique, si on est sérieux, ça doit passer par une relance verte. On a fait la démonstration qu’il faut se retirer des hydrocarbures et mieux soutenir notre industrie forestière, ce qui aurait le potentiel de créer plus de 1700 emplois dans la région », a poursuivi le député de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, en référence à une étude commandée par le Bloc québécois sur le potentiel forestier au Québec.

Dans son plan de relance présenté lundi, le Bloc québécois propose des mesures pour limiter l’empreinte carbone dans les appels d’offres, pour favoriser la recherche et le développement dans le secteur forestier et soutenir l’accès au capital dans les industries.

Du côté de l’aluminium, le Bloc propose de verser les 200 M$ issus des contre-tarifs américains dans un fonds sectoriel dédié à la transformation de l’aluminium et à l’émergence de l’aluminium carboneutre.

Bien au fait des effets de la deuxième vague de la pandémie, les deux députés pensent que le gouvernement doit trouver le juste équilibre. « C’est évident que nous sommes au coeur de la deuxième vague. Il faut maintenir les mesures, mais c’est aussi urgent de rétablir un équilibre dans les finances publiques pour maintenir le filet social à long terme », a insisté M. Simard.

« On invite la population à suivre les recommandations de la Santé publique. Plus on se serre les coudes, plus on va s’en sortir rapidement », a enchaîné M. Brunelle-Duceppe.