Alexis Brunelle-Duceppe a été élu avec une forte majorité.

Brunelle-Duceppe complète son équipe

Le nouveau député de la circonscription de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, sera entouré d’une équipe de cinq personnes pour amorcer son mandat à la Chambre des communes. Le bloquiste élu le 21 octobre dernier établira son quartier général à Alma alors qu’un bureau mobile sera dédié aux électeurs du reste de la circonscription.

La composition de l’équipe bloquiste ne peut être complètement dévoilée puisque certaines personnes n’ont pas encore avisé leur actuel employeur.

Ancien attaché politique au bureau de l’ancien député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, Pierre-Olivier Cloutier-Boily obtient le poste de directeur du bureau de circonscription d’Alexis Brunelle-Duceppe. Celui qui œuvre notamment à titre de commissaire à la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean est détenteur d’un baccalauréat en administration des affaires (B.A.A.) en plus d’être sur le point de compléter un baccalauréat en droit.

Responsable des communications pendant la campagne électorale, Émilie Boily joint officiellement l’équipe et conservera sensiblement les mêmes fonctions.

« On est en train de définir les champs d’expertise de chacun selon les dossiers. La transition est en cours avec l’équipe de M. Hébert. Il n’y a pas encore de bureau, ce qui complique le travail. Cela devrait être réglé d’ici quelques semaines », a expliqué au Quotidien le nouveau directeur du bureau de circonscription, Pierre-Olivier Cloutier-Boily.

L’élection d’Alexis Brunelle-Duceppe permettra à William Fradette, qui a tenté sa chance sous la bannière péquiste lors de la dernière élection provinciale d’octobre 2018, de renouer avec la politique à un autre palier. Celui qui a été brièvement le directeur de campagne du principal intéressé et qui est journaliste depuis quelques mois prendra le chemin d’Ottawa afin d’y devenir la personne-ressource du député de Lac-Saint-Jean. M. Cloutier-Boily a d’ailleurs souligné l’expérience politique de son collègue qui détient également un baccalauréat en droit. Selon lui, William Fradette a tout ce qu’il faut pour réaliser le travail parlementaire et celui en lien avec le processus législatif.

William Fradette fera partie de l’équipe à Ottawa.

Pas de bureau dans le haut-du-lac

L’équipe bloquiste opte pour un service à la population différent de son prédécesseur. Rappelons que le libéral Richard Hébert, qui a été élu lors de l’élection partielle de 2017, rejoignait la population grâce à un bureau et un point de service dans le Haut-du-Lac ainsi qu’un autre à Alma.

En revanche, le quartier général d’Alexis Brunelle-Duceppe sera basé à Alma alors qu’un bureau mobile permettra de répondre aux besoins des électeurs du reste de la circonscription. Concrètement, des membres de l’équipe se rendront en voiture dans les diverses municipalités.

« On ira dans les 36 autres municipalités en plus d’Alma. Le bureau se déplacera, chaque semaine, même dans les plus petites municipalités comme Saint-André-du-Lac-Saint-Jean et Saint-Eugène-d’Argentenay qui seront visitées quelques fois par année », précise Pier-Olivier Cloutier-Boily.

Celui-ci assure que la présence du bureau mobile sera accrue dans le Haut-du-Lac en raison du bassin de population et de la présence de villes d’importance.

+

SABIN CÔTÉ VISE UN POINT DE SERVICE

Le maire de Roberval, Sabin Côté, espère au minimum un point de service du député fédéral Alexis Brunelle-Duceppe dans le Haut-du-Lac ainsi que la présence d’attachés de presse conscients des priorités et des enjeux de ce secteur. 

« On ne se contentera pas d’un député “parké” à Alma. [...] Il ne doit pas partir avec l’idée qu’à partir d’Alma, il pourra couvrir adéquatement le Lac », a répondu le représentant du conseil municipal de Roberval lorsqu’invité à réagir à la mise en place d’un seul bureau à Alma pour l’équipe d’Alexis Brunelle-Duceppe. 

Sabin Côté a rappelé le fonctionnement de l’ancien député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert qui, en plus de son bureau principal de Dolbeau-Mistassini, avait un point de service dans ce secteur ainsi qu’un autre à Alma. 

Questionné quant à la pertinence d’un bureau mobile qui visitera la trentaine de municipalités, M. Côté a expliqué que cette façon de faire sert davantage la population alors que les élus font progresser les dossiers en étroite collaboration avec les attachés politiques des députés. Il a d’ailleurs rappelé la nécessité de faire équipe avec des attachés politiques d’expérience et connectés aux réalités du Lac-Saint-Jean.