Bris d'aqueduc à Chicoutimi: l'eau est foncée, mais potable

Environ 10 000 citoyens de Chicoutimi sont actuellement touchés par un bris d'aqueduc majeur. Le maire Jean Tremblay a d'ailleurs décrété l'état d'urgence en matinée, mercredi, affirmant qu'il s'agissait du «pire bris d'aqueduc» des 20 dernières années. En fin de journée, la municipalité a affirmé que l'eau était potable malgré sa couleur noire.
Des milliers de citoyens auront été privés d'eau pendant plusieurs. Des équipes de Saguenay étaient à pied d'oeuvre, au cours de la journée de mercredi, afin de trouver d'où venait ce bris. Les citoyens des quartiers des Oiseaux, de la rue Malraux, du boulevard Saint-Paul et du quartier de La Pulperie étaient touchés par cette eau brunâtre.
«Nous avons appris en fin de journée que l'eau était potable, malgré son apparence. Dans le quartier de La Pulperie, par contre, l'eau n'est pas bonne à la consommation et tous les citoyens ont été informés», a fait valoir le maire Jean Tremblay, affirmant que la Ville avait stocké de bonnes quantités de bouteilles d'eau, mais que cette cargaison ne sera finalement pas distribuée. «Étant donné que l'eau est potable, nous n'aurons pas à distribuer de bouteilles et l'état d'urgence a été levé», a souligné Jean Tremblay.
La source du bris a été trouvée et les travailleurs s'affairaient à réparer le tout, mercredi en fin de journée. «L'eau sera encore noire durant quelques jours. Même si on la fait couler durant plusieurs minutes, elle ne s'éclaircira pas. Les gens peuvent tout de même se laver et aller aux toilettes», prévient le maire.
De nouvelles informations seront véhiculées par les autorités municipales jeudi.
Rappelons que la partie des Saguenéens de Chicoutimi contre les Drakkars de Baie-Comeau qui devait avoir lieu ce soir a été déplacée au 5 décembre, puisque les installations du centre Georges-Vézina étaient inadéquates.