Le déneigement des boîtes aux lettres communautaires laisse à désirer dans certains secteurs, ce qui fait rager les citoyens, qui sont nombreux à se plaindre.

Boîtes postales: le déneigement fait des mécontents

Le déneigement des nouvelles boîtes postales communautaires fait rager de nombreux citoyens. La députée de Jonquière, Karine Trudel, invite d'ailleurs les gens à porter plainte à Postes Canada, afin que la situation soit corrigée le plus vite possible.
Il suffit de se promener sur le territoire pour constater la situation. En effet, plusieurs des nouvelles boîtes postales sont difficiles d'accès, depuis deux jours.
La neige qui s'est accumulée, mais surtout les remblais laissés par les déneigeuses, complique la tâche aux gens qui vont chercher leur courrier.
Nombreuses plaintes
Karine Trudel, qui est responsable du dossier de Postes Canada au sein du cabinet fantôme du NPD, affirme avoir reçu plusieurs plaintes de ses citoyens.
« C'est vrai qu'il y a des problèmes de déneigement. Ce qui arrive, c'est que Postes Canada donne le déneigement à forfait et il y a eu une mauvaise évaluation de la tâche. Les compagnies de déneigement ont dû engager davantage de personnes », a expliqué Karine Trudel.
La députés invite d'ailleurs les gens à téléphoner à Postes Canada pour porter plainte.
« Plus il y aura de gens qui se plaindront, plus la situation sera corrigée rapidement », a affirmé la députée néodémocrate.
À Chicoutimi-Nord
Par ailleurs, le conseiller municipal du secteur nord de Chicoutimi, Marc Pettersen, a lui-même porté plainte à Postes Canada, après que plusieurs de ses électeurs l'aient contacté à ce sujet.
« Ça n'a pas de bon sens. J'ai moi-même déneigé la boîte postale de la rue Masson. J'ai pris ma souffleuse et je suis allé. J'ai aussi demandé à un ami de déneiger celle de la rue Saint-Albert, parce que c'était très dangereux », a indiqué Marc Pettersen.
Le conseiller espère maintenant que la situation se réglera rapidement.
« Il y a plusieurs personnes âgées ou à mobilité réduite qui n'osent pas aller chercher leur courrier », a ajouté le conseiller municipal.
Postes Canada n'a pas retourné l'appel du Quotidien.