Bleuets sauvages: reconduction des mesures spéciales de soutien

11021451Les producteurs de bleuets sauvages pourront bénéficier, pour une deuxième année, des mesures spéciales mises en place en 2018. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation a annoncé mardi la reconduction des mesures afin d’atténuer les effets de la baisse des prix qui affecte le secteur.

Les deux mesures spéciales effectives pour la prochaine saison de culture sont assorties d’une enveloppe pouvant atteindre 1,2 M$.

La première mesure prend la forme d’une aide financière qui permet d’appuyer la pollinisation des bleuetières afin d’améliorer le rendement des cultures et d’accroître les revenus des producteurs. L’aide peut atteindre 2000 $ par entreprise et correspondre à 40 % des dépenses admissibles.

La seconde mesure vise à améliorer les performances technico-économiques des entreprises de bleuets sauvages en bonifiant l’aide financière destinée à favoriser l’utilisation des services-conseils. La couverture passe de 50 % à 85 %, ce qui représente une aide supplémentaire de 2000 $ par entreprise.

« Les producteurs de bleuets sauvages traversent une crise depuis 2016. Cette situation est causée notamment par la faiblesse persistante du prix mondial du bleuet, en raison d’une offre supérieure à la demande. Dans ce contexte, notre gouvernement poursuit ses efforts pour appuyer ce secteur en reconduisant ces mesures. Nous travaillons aussi à trouver des solutions à long terme. Le bleuet sauvage est un produit ambassadeur du Québec, et sa récolte est une activité importante, en particulier pour les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord. Il est important pour nous de soutenir cette industrie », affirme André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, dans un communiqué. 

Les entreprises qui désirent bénéficier de la mesure de soutien pour la pollinisation doivent remplir le formulaire d’aide financière sur le site Web du ministère à compter du 1er avril.

Celles qui souhaitent bénéficier de services-conseils pourront communiquer, à partir de la même date, avec le réseau Agriconseils de leur région.