Jean-Pierre Blackburn estime qu’il réussirait à s’entendre avec Produits forestiers Résolu au sujet de l’ancien terrain de la Consol.

Blackburn se rassoirait avec PFR

S’il est élu à la mairie de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn va se rasseoir avec Produits forestiers Résolu (PFR) pour acheter pour 1 $ l’ancien terrain de la Consol. Et il estime qu’assurer PFR que Saguenay réalisera le projet citoyen rendra les négociations plus faciles.

« Je n’anticipe pas de gros problèmes. On devrait être en mesure d’en arriver à une entente. (...) Le projet qui est sur la table, il est pour la cote C. Étant donné cette orientation, je ne vois pas de problème à ce qu’ils nous le cèdent pour 1 $ », a répondu le candidat, dans le cadre d’une conférence de presse tenue directement sur le terrain en question.

Le projet dont parle M. Blackburn est celui de la Corporation d’administration du site de la Consol (CASC). Il est estimé à 10 M $ et comprendrait notamment un pavillon d’accueil, des sentiers pédestres, une piste cyclable, des entrepôts pour des exploitants de kite-surf ou autres activités nautiques, une rampe de mise à l’eau, un accès à la plage, un héliport et des stationnements.

Jean-Pierre Blackburn a repris les informations publiées dans Le Quotidien du 18 septembre à l’effet qu’un tel projet serait compatible avec le classement C du terrain, selon les normes du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

Le terrain avait été caractérisé à la suite de la démolition de l’ancienne usine à papier Port-Alfred en 2005.

Avec ce qui était ressorti des négociations qui avaient échoué plus tôt cette année, c’est la question de la responsabilité future pour toute décontamination ultérieure qui avait été prépondérante. Le Quotidien a demandé à M. Blackburn s’il était prêt à libérer PFR pour le futur si la compagnie cédait le terrain pour 1 $.

« Pour ne pas nuire aux futures négociations, je préfère ne pas répondre à cette question. Ce que je peux dire toutefois, c’est que le projet de la Corporation concerne le niveau C, mais il est important de me laisser des portes ouvertes dans les discussions à venir », a-t-il répondu par courriel.

L’ancien ministre conservateur a ajouté cet engagement à son cadre financier, dans un document qu’il remet aux médias. Il a calculé que la part de la Ville serait de 950 000 $ sur les 10 M $, car il estime que Québec et Ottawa en financeraient la majeure partie.

Hommage à Jean Tremblay

Jean-Pierre Blackburn a profité de sa conférence de presse pour rendre lui aussi hommage au maire sortant Jean Tremblay, qui a présidé sa dernière séance du conseil municipal lundi.

« Je veux souligner les 20 ans de carrière politique de Jean Tremblay. Cette longue carrière mérite des éloges. Il mérite du respect dans le contexte où les exigences sont de plus en plus grandes pour les personnes qui font de la politique », a-t-il souligné. 

M. Blackburn a noté qu’il avait été présent, à titre de ministre, dans trois des choses dont le maire est le plus fier, soit les croisières à La Baie et les centrales Pont-Arnaud et Chute-Garneau. « Je lui souhaite une bonne retraite aux côtés de son épouse Linda », a-t-il conclu. 

Rappelons que, récemment, Jean Tremblay avait dit de Jean-Pierre Blackburn qu’il était « un hypocrite » et qu’il aurait dû prendre sa retraite plutôt que de se présenter à la mairie, en ajoutant « qu’avec la femme que j’ai, je ne m’ennuierai pas l’année prochaine ».