Les 22 concessionnaires Tim Hortons de la région, ainsi que le président de la Fondation Jean Allard, Carl Côté, se sont réunis pour le dévoilement de la campagne du Biscuit Sourire, qui a permis d’amasser 164 120 $, battant le record de l’an dernier de 60 %.

Biscuit Sourire: 60% de plus que l’an dernier au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La participation des 22 concessionnaires Tim Hortons de la région et de nombreux bénévoles à la campagne du Biscuit Sourire a permis à la Fondation Jean Allard de toucher 164 120 $ qui serviront aux enfants atteints de l’autisme au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Lundi, le président de la Fondation, Carl Côté, était tout sourire lui aussi lorsqu’il a constaté que la 12e campagne du « biscuit de l’autisme » avait atteint une croissance de 60 % comparativement à l’an dernier, qui était déjà une année record.

Du 16 au 22 septembre derniers, les clients du Canada avaient la possibilité d’acheter un biscuit aux pépites de chocolat décoré de deux yeux bleus et d’un sourire rose au profit de la Fondation Jean Allard. À la grandeur du pays, ce sont 9,8 M $ qui ont été remis à plus de 550 organismes.

Selon M. Côté, la région se distingue du reste du pays puisqu’ici, les 22 propriétaires ont fait preuve de solidarité en s’alliant pour une seule cause, soit celle des enfants autistes, alors qu’ils ont l’opportunité de s’allier à n’importe quelle cause reliée aux enfants. Depuis 12 ans, c’est une somme globale de 674 037 $ qui a ainsi été redistribuée. « Pendant la semaine du Biscuit Sourire, des personnes achètent des lots de 200 biscuits qu’ils remettent à leurs employés ou à des collègues de travail, un phénomène qui va en s’accroissant », précise M. Côté. De telles commandes nécessitent l’implication de nombreux bénévoles et plusieurs employés des Tim Hortons n’hésitent pas à s’impliquer bénévolement.

L’argent récolté a permis cet été à une centaine de familles de bénéficier de services comme des camps autisme de jour, camps de vacances, activités de terrains de jeux ainsi que bien d’autres activités tout aussi diversifiées les unes que les autres. Lors de la relâche 2020, entre 23 et 30 inscriptions ont été effectuées pour un camp d’une semaine et de la formation pour les employés oeuvrant en intervention auprès des autistes. Des activités de pêche blanche, de la raquette, du hockey, des visites aux sentiers animés et autres figurent au menu.

Selon Guylaine Cauchon, directrice générale de la fondation, les enfants autistes participants peuvent ainsi s’émerveiller davantage au monde qui les entoure, développer davantage d’autonomie et de motricité ainsi que se faire des amis tout en pratiquant de nouveaux sports.

Les 164 000 $ accumulés s’ajoutent aux 65 000 $ provenant de l’organisation d’un souper-bénéfice annuel, aux 30 000 $ de l’organisation du Tour du lac à vélo et aux 10 000 $ pour un 5 à 7 à Alma, le tout pour un total d’environ 30 0000 $ remis à la Société de l’autisme Saguenay–Lac-Saint-Jean.