Bilodeau Canada

Bientôt une route des fourrures dans la région?

Après les fromages et la bière, la région pourrait offrir une route des fourrures.

Une étude de faisabilité sera réalisée pour évaluer le potentiel de mise en valeur de l’histoire du commerce des fourrures sur l’ancien territoire du Domaine du Roi, aujourd’hui connu sous les noms Saguenay-Lac-Saint-Jean et Côte-Nord. 

Le projet est mené par une dizaine de partenaires, notamment le Poste de traite de Desbiens, La Pulperie de Chicoutimi, la Société d’histoire de Mashteuiatsh, Bilodeau Canada, René Robertson fourrures, le Poste de traite Chauvin de Tadoussac et le Musée régional de la Côte-Nord. 

La MRC Lac-Saint-Jean-Est a accepté de verser près de 6000 $ pour financer cette étude. Les autres MRC touchées par le projet seront aussi sollicitées.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, un inventaire des points d’intérêt sera d’abord effectué avant d’aller plus loin dans la stratégie touristique. L’étude permettra ensuite d’analyser le circuit et de le définir. La faisabilité commerciale, technique et financière sera également détaillée.

« Une stratégie maîtresse de développement et de promotion sera établie afin que les partenaires récoltent des retombées touristiques et financières appréciables », peut-on lire dans la lettre adressée aux élus de la MRC Lac-Saint-Jean-Est. 

La traite des fourrures, rappelons-le, est la plus ancienne activité économique du Canada. C’est d’ailleurs pour cette raison que les postes de traite, dont celui de Chicoutimi et Desbiens, sont classés comme biens patrimoniaux. Des fouilles archéologiques ont eu lieu à ces endroits.