Directrice générale de l'Association régionale de loisirs pour personnes handicapées, secteur Saguenay-Lac-Saint-Jean, Manon Blackburn (à droite) annonce la tenue d'un nouveau festival baptisé Un talent pas si différent. Sur la photo, elle est accompagnée de Sabrina Beaudoin.

Belle vitrine pour les personnes handicapées

Souhaitant amener ses membres à développer une pratique artistique, l'Association régionale de loisirs pour les personnes handicapées (ARLPH), secteur Saguenay-Lac-Saint-Jean, vient de créer un festival baptisé Un talent pas si différent. Cet événement aura lieu tous les deux ans et la première édition se déroulera à Saguenay, au printemps.
«L'un de nos objectifs consiste à amener les personnes handicapées à produire des oeuvres et participer à différentes activités artistiques. Elles pourront le faire en ayant le statut d'amateurs, mais qui sait ? Peut-être que ça va aider certaines d'entre elles à pousser plus loin ces expériences personnelles», a décrit la directrice générale de l'ARLPH, Manon Blackburn, lors d'une entrevue accordée au Quotidien.
Ce projet occupe ses pensées depuis deux ans. L'un des éléments intégrés à la programmation sera le spectacle de chant choral et hip-hop qu'avait l'habitude de présenter l'Association pour la promotion des personnes handicapées de Jonquière. Il sera de retour à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière, cette fois sous le chapeau du festival.
Deux autres soirées se dérouleront au hangar de la zone portuaire de Chicoutimi, tandis que la bibliothèque municipale de Jonquière accueillera une exposition réunissant des peintures, des sculptures et des mosaïques réalisées par des personnes handicapées. On souhaite également proposer une pièce de théâtre, mais il est trop tôt pour le confirmer.
«J'ai vu des tableaux conçus par des personnes handicapées, en vue de l'exposition. Elles font des choses étonnantes et j'espère qu'au fil des éditions, le festival nous aidera à découvrir des artistes que nous ne connaissons pas. Ce sera une autre retombée positive si ça les incite à communiquer avec nous», fait observer Manon Blackburn.
Elle croit qu'une centaine de personnes seront mobilisées à l'occasion du festival, qui a reçu l'appui des députés provinciaux Philippe Couillard et Serge Simard, de l'Office des personnes handicapées du Québec, de la ville de Saguenay et de la Corporation de la zone portuaire, ainsi que des entreprises Servitol et Loutec Roberval. Tout ce qui manque pour ficeler le budget, c'est une somme de 1500 $ que le comité organisateur a confiance d'amasser dans les semaines à venir.