Dans l'ordre, les actionnaires de la microbrasserie Beemer: Jean-François Girard, Chantale Murray, Christine Fournier, Louis Tanguay, Alain Gagnon, Sandra Néron et Philippe Harvey.

Beemer lance quatre bières

La microbrasserie Beemer de Roberval met finalement en marché ses quatre premières bières, attendues depuis quelques mois déjà.
Il s'agit de la Roberval, une bière blonde de type lager, la Val-Jalbert, une blanche légèrement amère, la H.J.B, une rousse, et la Alexander Scott, une pilsner dorée de style tchèque.
Une journée fébrile pour les propriétaires Philippe Harvey, Alain Gagnon et Sandra Néron. « Nous avions hâte de les proposer au public. Comme nous avons choisi la canette pour nos bières, ç'a provoqué un retard de quelques mois. On en a profité pour raffiner aussi nos recettes afin d'offrir des bières qui vont plaire aux consommateurs », a expliqué Philippe Harvey.
Les trois promoteurs ont reçu un coup de pouce financier de Christine Fournier, Chantale Murray, Louis Tanguay et Jean- François Girard. Les investissements s'élèvent à plusieurs centaines de milliers de dollars.
Cette première série de bière sera disponible au IGA de Roberval et directement à la microbrasserie. Par la suite, les bières vont se retrouver un peu partout en région. « Nous voulons voir comment vont se dérouler les ventes afin de pouvoir répondre à la demande. On ne voulait pas inonder le marché et ne pas être en mesure de fournir », a mentionné le brasseur.
Il a choisi de travailler avec des équipements brassicoles allemands qui permettent de brasser par paliers. « Tout se fait dans la même cuve. Il n'y a aucun transfert et ça permet de pouvoir retirer certains types de sucre », explique-t-il.
En plus de ces quatre produits, des bières de saisons seront brassées et proposées en bouteilles. Une India Session Ale et Nutty Brown Ale seront offertes un peu plus tard.
Encore de la place
Les quatre bières Beemer viennent gonfler le nombre imposant de bières de microbrasserie fabriquées dans la région. Les promoteurs jugent que le marché n'est pas saturé.
« Les microbrasseries ne représentent que 8 % du marché de la bière au Québec. Il y a donc encore de la place. Les gens consomment de plus en plus de bières de microbrasserie et on sent notamment un engouement dans la région à boire les bières brassées dans la région. On n'est pas inquiets, surtout avec la qualité de nos bières qui sont accessibles pour une large clientèle », ont mentionné les propriétaires.