André Boudreault (en bleu), accompagné de quelques bénévoles venus prêter main-forte pour la journée familiale des Fêtes.

Beaucoup d’enfants heureux à La Baie

Pour une autre année, l’organisation de la Ligue de hockey du matin et ses bénévoles ont offert une journée remplie de bonheur et de générosité à plusieurs familles, mercredi, au Centre Jean-Claude Tremblay de La Baie. La journée familiale des Fêtes a de nouveau été couronnée de succès avec de nombreux sourires.

C’est la sixième année que le responsable André Boudreault organise cet événement en compagnie de son groupe de bénévoles, issu de la ligue de hockey amical.

Plus de 2000 personnes avaient répondu à l’appel l’an dernier et encore plus de gens étaient attendus jeudi. Plus de 60 bénévoles ont mis l’épaule à la roue.

Nouveauté cette année, les deux glaces du Centre Jean-Claude Tremblay ont été utilisées. Dans le vieil aréna, jeux gonflables, patinage libre, mascottes, maquillage et autres activités animaient petits et grands. Chaque enfant recevait un cadeau à son arrivée.

Sur la nouvelle glace, des démonstrations de patinage de vitesse, de patinage artistique et de hockey sur luge étaient offertes. Les jeunes intéressés pouvaient ensuite faire l’essai du ou des sports qui les intéressaient.

Les recettes de la journée étaient redistribuées à la Saint-Vincent de Paul de La Baie. Comme prix d’entrée, l’organisation demandait une denrée non périssable ou un montant d’argent. L’an dernier, 25 paniers de Noël et plus de 1000 $ avaient été amassés. André Boudreault s’attend à ce que la récolte soit encore plus importante cette année.

«On attend entre 600 et 700 enfants, ce qui veut dire plus de 2000 personnes en comptant les parents et grands-parents», a commenté le responsable alors que le hall du Centre Jean-Claude Tremblay commençait à se remplir de petits mousses.

Au départ, les joueurs de la Ligue du hockey du matin voulaient organiser une fête entre eux. L’événement a pris de l’ampleur au fil des ans et est devenu ce qu’il est aujourd’hui. L’organisation d’une telle journée est un défi logistique, mais qui ne stresse pas du tout le bénévole en chef.

«Tout se fait tout seul, a souligné André Boudreault bien humblement. Ça grossit année après année et honnêtement, je ne sais pas où ça va s’arrêter.»

André Boudreault a vanté le travail de Gina Tapin, une autre bénévole impliquée activement dans le succès de l’événement.

Des jeux gonflables ont été installés, en plus de la présence de mascottes.