La SQ renvoie son deuxième bateau de patrouille à Roberval.

Bateau de patrouille à Roberval: la SQ revient sur sa décision

La Sûreté du Québec (SQ) fait volte-face et laissera un deuxième bateau de patrouille à la marina de Roberval.

Plus tôt cette semaine, la SQ avait fait part de sa décision de redéployer le bateau de patrouille de Roberval dans la région métropolitaine. Le porte-parole de la SQ, Hugues Beaulieu, s’était contenté de dire que le bateau avait été envoyé dans le secteur de Montréal pour « des raisons administratives ».

Questionné sur les raisons de ce retour du bateau de patrouille de la SQ à Roberval, M. Beaulieu n’a pas voulu s’étendre sur les motifs du corps policier. « On ne donne pas nos raisons », s’est-il contenté de dire.

La décision de la SQ avait provoqué une levée de boucliers de la part des élus de la MRC du Domaine-du-Roy. Les élus déploraient que la plus grande marina du lac Saint-Jean ne soit plus desservie par une embarcation de la SQ. Selon la MRC, il était inconcevable que la sécurité d’un lac de plus de 1000 km2 ne soit assurée que par une seule patrouille.

Le maire de Roberval, Sabin Côté, regrettait quant à lui une décision prise unilatéralement et annoncée sans préavis.

L’autre embarcation de patrouille de la SQ est basée au quai de la Dam-en-Terre, à Alma.

Ces bateaux de la SQ servent principalement à faire des opérations de recherche et de patrouille nautique sur le lac Saint-Jean.