Déjà, à l'usine de Saint-Gédéon, on s'affaire à concevoir les pièces du casse-tête qui deviendront, d'ici l'été prochain, le nouveau Times Square de New York.

Bancs et pavés signés Granicor

L'entreprise Granicor posera sa signature sur Times Square, l'un des sites touristiques les plus fréquentés sur la planète.
<p>Le directeur général, Louis Ouellet, souligne que ce contrat a permis à Granicor d'accélérer son projet de centralisation à l'usine de Saint-Gédéon.</p>
Leader canadien en matière de distribution de granit, Granicor a en effet obtenu un contrat de 3 millions de dollars dans le cadre de la réfection de la 47e rue, point névralgique de Manhattan. Considérée telle une anomalie géologique compte tenu de sa noirceur et de sa densité, c'est le granit issu de L'Ascension, au Lac-Saint-Jean, qui sera principalement utilisé pour cet important projet.
Celui-ci est offert sous le nom de Péribonka et est distribué à travers le monde depuis plus d'une soixantaine d'années.
Le reste de la matière première sera récolté à la carrière de Stanstead, située à la frontière du Québec et du Vermont.
Selon les caractéristiques du contrat, ce sont entre 400 et 500 mètres cubes de granit qui seront extraits et qui transiteront par l'usine Granicor de Saint-Gédéon, où chaque morceau de pierre sera taillé sous la forme qui lui est destinée. Les pièces de ce gigantesque casse-tête seront ensuite transportées jusqu'à New York où elles deviendront, ultimement, pavés, bordures et bancs de granit.
Président de Granicor, Alain Robitaille estime qu'en plus de sa rentabilité, ce mandat confirme le savoir-faire de la compagnie fondée en 1922 par son grand-père, Eugène Robitaille.
Aux fins de comparaison, il souligne que le volume de pierre qui sera nécessaire à la réalisation du projet de Times Square équivaut au double de celui qu'il a fallu pour compléter l'aménagement de la Place d'Armes de Montréal, en 2010.
Granicor dispose de 14 carrières, dont six au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
De toutes ses exploitations, celles de L'Ascension et de La Baie sont les plus prolifiques, explique Louis Ouellet, le directeur général de l'entreprise.
Au cours des dernières décennies, Granicor a fait preuve de son excellence à travers le monde via une multitude de projets prestigieux dont le CBS Building de New York, connu également sous le nom de Black Rock, le Millenium Monument (Floride), le Skirball Center of Performing Arts (Los Angeles), le Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa), la China Life Tower (Pékin), le World Financial Center (New York) et l'Université Yale (Connecticut).
Granicor a également été partie prenante du vaste chantier de Battery Park, à New York. Il a fallu entre trois et quatre années à l'entreprise pour compléter ce qui est reconnu, encore aujourd'hui, tel le plus important projet de granit dans l'histoire des États-Unis.
14 carrières dont 6 au Saguenay-Lac-Saint-Jean (L'Ascension, La Baie, Bégin, St-Thomas-Didyme, Réserve faunique des Laurentides, Saint-Nazaire)
1922 : année de fondation
1964 : devient la première entreprise canadienne à exporter au Japon
125 employés total
1 bureau Xiamen en Chine (Mecque du granit mondiale)
16 variétés de granit