La formation féminine des As Crashers compte des joueuses de la région dans ses rangs. On les retrouve à l'avant, à partir de la 2e joueuse à gauche: Roxanne Lauzon, Alicia Vachon, Karolann Côté, Laurence Boivin et Chloé Bouchard. L'entraîneur-chef de l'équipe, Éric Gilbert, est à l'extrême droite.

Ballon sur glace: les As passent en demi-finale

Les As d'Alma (3-0) se retrouvent dans le carré d'as du Championnat canadien de ballon-balai senior élite en cours au Centre Mario-Tremblay d'Alma.
En matinée, les As, qui évoluent dans la section bleue, ont blanchi 4-0 les Most Wanted de la Nouvelle-Écosse/Nouveau-Brunswick pour porter leur fiche à 3-0. Les locaux se devaient de vaincre les Bisons du Manitoba (0-3) tard jeudi soir pour confirmer leur place en séries. Ou encore, espérer que les Phantoms de l'Ontario-2 l'emportent contre les Nationals d'Ottawa en début de soirée. C'est ce qui s'est produit, ouvrant la porte aux As.
« Si on échappe notre match contre les Bisons, il faudra gagner contre les Phanthoms vendredi, a-t-il avancé avant le duel Phantoms/Nationals. Mais en gagnant le match contre les Bisons, on sera assurés de participer à la demi-finale, car ce sont les deux premières équipes de chaque section (bleu et rouge) qui se qualifient », explique Éric Gilbert, entraîneur-chef des deux équipes hôtesses (hommes et femmes).
Leurs adversaires d'aujourd'hui, les Phantoms de l'Ontario-2, ont réalisé un parcours parfait en quatre matchs. Jeudi soir, ils ont vaincu les Nationals d'Ottawa 4-3 en prolongation, de sorte qu'Ottawa se retrouve au troisième rang avec une fiche deux victoires, deux défaites.
En demi-finale vendredi, la première position de la section bleue affrontera la 2e position de la section rouge et vice versa.
Gain contre les champions
Mercredi soir, les formations masculine et féminine des As ont causé une certaine surprise en défaisant les deux formations championnes en titre. « Surtout les filles parce que les Huskies sont les championnes en titre et elles ont gagné environ 11 titres au cours des 15 dernières années, souligne Éric Gilbert, qui est aussi coordonnateur au sein du comité organisateur.
« Nous avons implanté un système de jeu défensif (la trappe), même si c'est plate à voir jouer. Car si on avait ouvert le jeu, on se serait fait manger tout rond », explique M. Gilbert en entrevue téléphonique. Les As Crashers ont donc vaincu les Huskies 2-0 sur des buts en jeu de puissance de Karolann Côté et d'Audréanne Brunet.
Par contre, jeudi matin, les ''locales'' se sont inclinées 2-1 face aux Rebels de l'Ontario-2, seule formation des quatre en lice invaincue depuis le début du tournoi. Jeudi soir, elles affrontaient à nouveau la formation ontarienne de OSS-1 qu'elles avaient vaincue en début de tournoi. Pour l'entraîneur de la formation hôte, ses protégées peuvent être fières du boulot accompli jusqu'à maintenant. « Il ne faut pas être déçu de ce qu'on a accompli. Jusqu'à maintenant, on ne s'est pas fait déclasser », soutient Éric Gilbert, en soulignant le travail de la gardienne Rose-Marie Michaud « qui fait des miracles ».
Chez les dames, les deux premières positions s'affrontent en finale pour l'or tandis que les positions 3 et 4 batailleront pour le bronze.
Samedi, les finales sont programmées pour 13 h 30 (mixte), 14 h 30 (féminin) et 15 h 30 masculin). La remise des médailles est prévue pour 16 h 30.
M. Gilbert a indiqué que le comité organisateur« est très content du déroulement du tournoi. Par contre, on a eu quelques blessés, mais on a un service médical A1. » De fait, une joueuse a eu le nez cassé et une autre a été blessée à un genou pour lequel elle avait été opérée il y a six mois. Il y a aussi bien des ecchymoses, mais cela fait partie des risques des sports de contact.