Le président et fondateur de Laboratoire M2 Serge Auray a remis 1000 bouteilles de désinfectant à Moisson Estrie pour remercier les intervenants qui ont permis la production du précieux Thymox. On le reconnaît à droite avec Geneviève Côté, directrice générale de Moisson Estrie, Geneviève Legault, développement de produits & marketing chez Laboratoire M2, et Louis Côté, conseiller en gestion de crise chez Laboratoire M2.
Le président et fondateur de Laboratoire M2 Serge Auray a remis 1000 bouteilles de désinfectant à Moisson Estrie pour remercier les intervenants qui ont permis la production du précieux Thymox. On le reconnaît à droite avec Geneviève Côté, directrice générale de Moisson Estrie, Geneviève Legault, développement de produits & marketing chez Laboratoire M2, et Louis Côté, conseiller en gestion de crise chez Laboratoire M2.

Ballet diplomatique pour la production de Thymox

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
C’est un effort de la diplomatie canadienne qui a permis au producteur sherbrookois d’un désinfectant homologué contre le coronavirus de continuer à recevoir de l’huile essentielle de thym, l’ingrédient actif pour la production du Thymox.

Depuis le début de la pandémie, ce sont 23 millions de bouteilles de ce désinfectant de surface qui ont pu être distribuées au Québec, au Canada et partout à travers le monde.

Pour souligner son appartenance estrienne, le Laboratoire M2 qui produit le Thymox a distribué, mercredi, 1000 bouteilles du désinfectant à Moisson Estrie afin de participer à la lutte contre la COVID-19. Le produit sera distribué à divers organismes et personnes dans le besoin dans la région.

« Malgré le chaos, de belles histoires émergent de la crise sanitaire actuelle. Une histoire qui met en scène des gens qui travaillent dans l’ombre de nos dirigeants. Des gens qui travaillent sans relâche, qui se démènent dans les méandres de la diplomatie et qui tirent les bonnes ficelles pour régler les dédales administratifs des divers paliers gouvernementaux de la planète », signale le président de Laboratoire M2, Serge Auray.

Pour ne pas interrompre la production de ce désinfectant dont la demande a explosé avec la pandémie, Serge Auray a demandé l’aide de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

Cette intervention diplomatique a permis au Laboratoire M2 de recevoir 44 000 kilos de thymol pour produire les millions de bouteilles de 750 ml du désinfectant.

Le principal fournisseur d’huile de thym en Inde, VDH Organics, a dû fermer son usine le 26 mars dernier.

Plusieurs personnes sont intervenues au sein de la diplomatie canadienne et indienne pour solutionner ce problème.

La ministre Bibeau a travaillé de concert avec le ministre des Affaires étrangères du Canada, François-Philippe Champagne, qui a informé Affaires mondiales Canada du problème. L’ambassade du Canada a été saisie du problème qui l’a transmis au vice-consul et délégué commercial au Consulat général du Canada à Mumbai en Inde.

Le dossier est transféré au délégué commercial du Haut-commissariat du Canada à New Delhi, qui a négocié avec le gouvernement indien pour inscrire le nom de VDH Organics sur la liste des services essentiels.

Onze jours plus tard, VDH Organics a officiellement été inscrit sur la liste des services essentiels du gouvernement indien.

« Il n’aura fallu que 11 jours d’intenses discussions diplomatiques et la mobilisation de fonctionnaires canadiens et indiens dévoués pour dénouer l’impasse commerciale », signale Serge Auray qui tient à remercier tous les acteurs de cette négociation.

Habituellement approvisionnée par bateau où le transport prend deux mois, c’est par avion que Laboratoire M2 a pu recevoir le thym. Plus de 44 000 kilos ont été acheminés à Sherbrooke en avril pour permettre de produire le désinfectant utilisé contre la COVID-19.

Le désinfectant écologique à base de thymol est homologué pour combattre 99,99 pour cent des microbes et les virus humains de type coronavirus.

D’une demande totale de 18 barils en janvier 2020, le carnet de commandes a atteint 312 barils au mois de mars. La demande de Thymox a été multipliée par 17 depuis le début de la pandémie mondiale de la COVID-19.

L’entreprise emploie actuellement 13 employés. Laboratoire M2 pourrait ouvrir un deuxième quart de travail afin de répondre à la demande mondiale.