Des couronnes de fleurs ont été accrochées par des militaires de Bagotville en mémoire des 23 Canadiens morts en 1940 lors de la bataille d’Angleterre.

Bagotville souligne la bataille d'Angleterre

Les militaires de la base de Bagotville ont souligné, dimanche matin, le 78e anniversaire de la bataille d’Angleterre.

Environ 200 personnes se sont réunies sous le chapiteau du Musée de la Défense aérienne pour rendre hommage aux 23 soldats canadiens qui ont perdu la vie durant cette bataille charnière de la Deuxième Guerre mondiale, de juillet à septembre 1940.

Pour l’occasion, deux vétérans de la Deuxième Guerre, Jean Cauchy et Adrien Boivin, ont assisté à la cérémonie qui s’est déroulée pendant plus d’une heure sous un soleil de plomb. Au moins deux militaires ont d’ailleurs dû quitter les rangs, étant visiblement victimes d’étourdissements.

Plusieurs vétérans ont assisté à la cérémonie soulignant le 78e anniversaire de la bataille d’Angleterre, dimanche matin.

Ne pas oublier
Le commandant de la base de Bagotville, William Radiff, a rappelé l’importance de la bataille pour l’Aviation Royale canadienne, qui en était à l’époque à sa première participation à ce conflit mondial. Au total, 100 pilotes canadiens se sont rendus de l’autre côté de l’Atlantique pour défendre Londres contre l’envahisseur nazi.

« Nous sommes chanceux d’avoir pu compter sur des pilotes aussi braves, dont plusieurs qui ne sont jamais rentrés au pays en vie », a indiqué le colonel Radiff dans son discours, dimanche matin. « C’est une bataille qui a changé la face du monde. Nous ne devons jamais oublier ceux qui ont sacrifié leur vie », a ajouté le commandant de la base.

Sur le coup de 11 h 03, deux CF-18 ont survolé à basse altitude la base militaire en mémoire des disparus.

Comme le veut la tradition, des couronnes de fleurs ont aussi été déposées devant le parquet d’invités par les hauts gradés de l’armée, ainsi que par la députée fédérale de Jonquière, Karine Trudel, qui était également présente dimanche.