Le lieutenant-colonel Jody Edmonstone dépose une couronne de fleurs pour commémorer la bataille d’Angleterre.

Bagotville se souvient de la bataille d’Angleterre

Les militaires de la Base de Bagotville ont rendu hommage aux combattants canadiens qui ont participé à la bataille d’Angleterre, dont on soulignait le 79e anniversaire, dimanche. Cette bataille aérienne, qui a fait 23 victimes canadiennes, est considérée comme un événement critique de la Deuxième Guerre mondiale.

Environ 200 membres de la communauté régionale étaient réunis pour commémorer les disparus de cette bataille qui s’est échelonnée entre juillet et octobre, en 1940.

Le lieutenant-colonel Jody Edmonstone pose en compagnie de Marcel Aubin, vétéran de la Deuxième Guerre mondiale.

Le lieutenant-colonel Jody Edmonstone, commandant par intérim de la 3e Escadre, a assisté aux commémorations en compagnie de plusieurs vétérans de la Deuxième Guerre mondiale. Il a insisté, pendant son allocution, sur l’importance de cette bataille, qui a permis aux Alliés de gagner la guerre et de façonner le monde libre tel qu’on le connaît aujourd’hui.

«Ça marque le début de la guerre pour le Canada et beaucoup des pays alliés. Ça montre aussi un revirement dans la guerre en faveur des alliés. La Luftwaffe [l’aviation militaire nazie] était beaucoup plus imposante: ils avaient trois fois plus d’appareils, trois fois plus de pilotes», raconte-t-il.

Les Alliés ont pu remporter cette bataille grâce à leur technologie avancée. «Le radar, de même [que] des installations de commandement et de contrôle ont permis de déployer la puissance aérienne voulue au bon endroit et au bon moment», nous apprend-on dans la documentation officielle remise par la Base des Forces canadiennes de Bagotville.

Les commémorations de la bataille d’Angleterre ont lieu autour du 15 septembre. C’est pendant cette journée, en 1940, que les affrontements ont été les plus intenses.