Le député conservateur dans la circonscription fédérale Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, a salué le travail des employés de l'aéroport de Bagotville.

Bagotville: oui pour des douanes, mais en temps et lieu

L’absence de douanes à l’aéroport de Bagotville a retardé l’évacuation des passagers du Boeing 757 de la compagnie Icelandair, atterri d’urgence à Saguenay vendredi soir. Selon Richard Martel, cette situation exceptionnelle ne doit toutefois pas venir précipiter un dossier qui suit son cours.

Le député de Chicoutimi-Le Fjord du Parti conservateur du Canada a réagi samedi après-midi. Invité à commenter si l’événement venait confirmer que l’absence de douanes est un nouveau signal pour doter Bagotville de douanes, il a indiqué qu’une telle situation était rare.

«C’est un événement qui aurait pu arriver à Rouyn-Noranda, où il n’y a pas de douanes, et ça ne veut pas dire qu’il en faut à tout prix, a mis en contexte Richard Martel. À ce stade-ci, le plus important est de savoir que tous les passagers ont pu être en sécurité et que tout s’est bien déroulé. Les employés de l’aéroport ont effectué du bon travail et les délais ont été respectables.»

Des agents douaniers sont arrivés environ une heure après l’atterrissage de l’avion à Bagotville. Les passagers ont dû patienter pour que les opérations de dédouanages suivent leur cours. Richard Martel a rappelé que des délais beaucoup plus longs ont déjà été notés dans ce genre de situation.

Dossier en cours

Ceci étant dit, doter l’aéroport de Bagotville de douanes internationales est toujours dans les plans. Le député de Chicoutimi-Le Fjord a fait savoir qu’il travaillait en étroite collaboration avec la Ville de Saguenay sur le projet.

«Pour avoir des douanes à Bagotville, il faut réunir certains éléments, a expliqué Richard Martel. L’aéroport doit notamment être agrandi et le tarmac doit être adapté afin que les avions puissent s’approcher plus près des portes d’embarquement. C’est un dossier qu’on travaille avec la Ville.»

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, n’était pas disponible samedi pour réagir à la nouvelle. Son cabinet a indiqué qu’elle le fera si la situation se présente plus tard.

L'aéroport de Bagotville est sous la gestion de Promotion Saguenay.

Les passagers ont dû patienter avec de pouvoir débarquer du Boeing 757, vendredi soir.