Bagotville aurait accueilli les drones sous les conservateurs

Bagotville aurait accueilli les drones sous les conservateurs

Sous un gouvernement conservateur, Bagotville aurait accueilli les drones que songe à acquérir la Défense nationale.
L'ancien ministre Denis Lebel, député de Lac-Saint-Jean, a fait cette confidence, jeudi matin, lors du discours d'introduction qu'il était invité à prononcer à la deuxième journée de travail organisée par le Centre d'excellence des drones (CED) à Alma.
«Il y a un an, j'étais de passage à Bagotville avec le ministre de la Défense, Jason Kenney, ainsi que le premier ministre. Monsieur Stephen Harper avait confirmé aux autorités de la base que les drones viendraient à Bagotville», a confié au journaliste du Quotidien le député, quelques minutes avant de prendre la parole devant la salle. Du même souffle, le député Lebel a ajouté que la nouvelle n'avait pas été annoncée publiquement, mais que l'engagement et la ferme volonté étaient là.
C'est pourquoi, dit-il, la sortie du député Denis Lemieux l'a un peu surpris lorsqu'il a affirmé récemment que les drones devaient aller à Bagotville. Dans son esprit, c'est déjà décidé, mais il ne peut qu'encourager son collègue de Chicoutimi-Le Fjord et continuer de pousser en ce sens et il lui offre sa collaboration.
Quelques minutes plus tard, devant la salle, le député a mentionné que «pour nous, il a toujours été très clair que les drones militaires devaient s'installer à Bagotville, avec tout ce qui a déjà été fait dans la région».
Denis Lebel a rappelé avec bonheur le soutien qu'il a apporté au CED alors qu'il était ministre des Transports et qu'il est prêt à continuer de le faire, même si son rôle a changé.