Le conseiller municipal du centre-ville, Simon-Olivier Côté, et le président de l’arrondissement de Chicoutimi, Michel Tremlbay, ont lancé mardi les consultations publiques sur la zone ferroviaire.

Avenir de la zone ferroviaire: la consultation est lancée

Le conseil d’arrondissement de Chicoutimi lance la consultation publique sur l’avenir de la zone ferroviaire. Il identifie le remplacement du stationnement à étages au tournant de 2022 comme un enjeu pratiquement incontournable pour les projets que les groupes, citoyens ou entreprises privées soumettront dans le cadre de cette démarche.

Le président de l’arrondissement de Chicoutimi, Michel Tremblay, est demeuré prudent pendant toute la conférence de presse sur l’annonce de la consultation. Il a malgré tout identifié le site au projet de l’amphithéâtre que la mairesse Josée Néron préconisait en raison de la possibilité d’obtenir du financement gouvernemental en jumelant le projet de centre sportif et de stationnement à étages.

Mardi, Michel Tremblay est revenu à plusieurs reprises sur cette problématique. En 2022, le stationnement à étages sera en fin de vie utile et devra être fermé ou démoli par Saguenay. Il a laissé entendre qu’il pourrait y avoir un nouveau projet de centre sportif ou d’amphithéâtre présenté par des citoyens. Le gouvernement n’a en ce moment aucun programme qui permet de financer un projet de stationnement uniquement pour desservir une zone commerciale comme ce serait le cas pour le centre-ville sans projet pour la zone ferroviaire.

Promoteur privé

La Ville ouvre également la porte à un éventuel promoteur privé qui voudrait investir massivement dans ce secteur. Michel Tremblay n’a pas fermé la porte à la vente des terrains pour un projet privé qui atteindrait les objectifs de développement de ce secteur.

À la base du projet d’amphithéâtre, la Ville souhaitait lancer un projet pour relancer le centre-ville de Chicoutimi avec plus de soirées d’activités pendant l’année.

L’opération débutait mardi avec la conférence de presse. Les citoyens peuvent déjà se rendre sur le site batissons.saguenay.ca. La première démarche pour les citoyens consiste à remplir un questionnaire qui permettra dans un premier temps d’établir des critères.

Ces critères seront utilisés pour la seconde phase de la consultation qui aura lieu en mai avec l’appel de projets. C’est à ce moment que les personnes intéressées pourront déposer un projet pour développer tout le secteur utilisé en ce moment comme stationnement au centre-ville, incluant la section occupée par le stationnement à étages qui sera démoli.

La Ville tiendra, en plus de la consultation sur le Web, des tables rondes avec les intervenants du milieu du 24 au 26 avril. Un comité multipartite sera aussi formé et se réunira entre le 2 mai et le 20 juin. Le rôle de ce comité sera de discuter des critères de sélection et d’adopter une grille d’évaluation. L’analyse et la bonification des projets auront lieu du 24 mai au 13 juin et le dépôt des résultats aura lieu au conseil d’arrondissement du 20 juin.

Saguenay 2035

Saguenay a profité de cet événement pour lancer une seconde consultation publique. Il s’agit de la consultation Vision stratégique « Saguenay 2035 ». Selon le conseiller municipal Simon-Olivier Côté, cette consultation est un moment important puisqu’elle est menée dans le cadre de la révision du schéma d’aménagement qui orientera le développement de la Ville pour les 15 prochaines années.

Les citoyens ont donc la possibilité de répondre à un sondage également disponible sur la plate-forme batissons.saguenay.ca.

Saguenay souhaite ainsi obtenir les points de vue des citoyens sur le développement futur de la ville dans tous les domaines. En plus de la consultation en ligne, la Ville tiendra des groupes de discussion avec des représentants d’organismes et entreprises sur leur vision de la ville du futur.