Les électeurs de la région ont jusqu’à 21h30 pour se prévaloir de leur droit de vote.

Aux urnes, citoyens!

Après un peu plus de 40 jours de campagne électorale, la parole est maintenant aux citoyens. Les électeurs des trois circonscriptions du Saguenay-Lac-Saint-Jean choisiront ce lundi celui ou celle qui les représentera à Ottawa pour les quatre prochaines années.

Énergie, environnement, grands projets industriels, loi sur la laïcité, la présente campagne aura été marquée par la recherche d’un équilibre entre le développement économique et la protection de l’environnement, avec la défense de l’identité québécoise en arrière-plan.

Le Quotidien vous a préparé un résumé des batailles électorales dans Chicoutimi-Le Fjord, Jonquière, et Lac-Saint-Jean.

Chicoutimi–Le Fjord

Le conservateur Richard Martel semblait se diriger vers une réélection facile au début de la campagne, à un point tel que le Parti libéral du Canada n’a pas réussi à trouver un candidat résidant dans la circonscription. La remontée du Bloc québécois dans les sondages nationaux laisse cependant présager d’une lutte serrée, ce soir. Valérie Tremblay, qui porte les couleurs du Bloc, ne semble pas avoir été embêtée par de vieilles déclarations portant sur l’islam qui ont été publiées dans les médias. Elle et ses collègues ont même réussi à mettre le conservateur sur la défensive, en affirmant que Richard Martel voulait amener un pipeline dans la région. M. Martel est cependant retombé sur ses pattes, en appuyant sans réserve les grands projets industriels de la région.

Jonquière

Qu’arrivera-t-il dans Jonquière ce soir ? Donnée pour battue dans un sondage Recherche Mainstreet au début de la campagne, la néo-démocrate Karine Trudel talonne le bloquiste Mario Simard dans un deuxième coup de sonde réalisé à quelques jours des élections, ayant même dépassé le candidat conservateur Philippe Gagnon. Dans la circonscription, l’enjeu qui a le plus retenu l’attention des candidats est certainement celui du Centre fiscal de Jonquière et de la protection des emplois qu’on y retrouve. À ce sujet, deux visions s’affrontent : les conservateurs et les bloquistes appuient la déclaration d’impôt unique, avec certaines nuances, tandis que les libéraux et les néo-démocrates s’y opposent, pensant d’abord aux pertes d’emplois que pourrait créer un seul rapport d’impôt au Québec.

Lac-Saint-Jean

Pour assurer sa réélection, le candidat libéral dans Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, a tenté de faire valoir son bilan de député sortant, et de rappeler les investissements faits par le gouvernement fédéral dans la circonscription. L’ancien maire de Dolbeau-Mistassinni s’est cependant mis les pieds dans les plats en reprochant au bloquiste Alexis Brunelle-Duceppe de ne pas être né dans la région. Du côté des enjeux, les principaux candidats ont exposé leur vision sur la protection de la gestion de l’offre en agriculture et sur l’avenir de l’industrie forestière. La bataille risque fort d’être entre Richard Hébert (PLQ), Jocelyn Fradette (PCC) et Alexis Brunelle-Duceppe (BQ).