Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le service de chef et de traiteur Aux petits oignons affirme avoir aussi concocté des boîtes repas pour la fin de semaine de Pâques. Sur la photo, on peut apercevoir Isabelle Gagnon et Philippe Côté, propriétaires, aux côtés de Pierre-Olivier Dionne de Leucan.
Le service de chef et de traiteur Aux petits oignons affirme avoir aussi concocté des boîtes repas pour la fin de semaine de Pâques. Sur la photo, on peut apercevoir Isabelle Gagnon et Philippe Côté, propriétaires, aux côtés de Pierre-Olivier Dionne de Leucan.

Aux petits oignons remet 25 000$ à Leucan

Laurie Wieland
Laurie Wieland
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les propriétaires du service de chef et de traiteur Aux petits oignons, à Chicoutimi-Nord, ont remis un chèque de 25 000 $ à Leucan Saguenay-Lac-Saint-Jean. Un montant amassé grâce à un profond désir d’entraide entre les deux organisations.

C’est à l’automne que l’idée est venue aux deux organisations de s’entraider afin de passer au travers de la crise. Alliant l’expertise du traiteur Aux petits oignons au précieux réseau de contacts de Leucan, le projet de créer des boîtes repas sept services s’est alors mis en branle.

« Disons que c’est une période difficile pour la restauration, mais aussi pour le caritatif. On savait que Leucan ne pouvait plus tenir d’événements pour amasser du financement et nous, il fallait aussi trouver un moyen de poursuivre nos activités », s’est exprimée en entrevue Isabelle Gagnon, propriétaire d’Aux petits oignons.

Près de 500 boîtes repas pour deux personnes ont été vendues au grand public afin d’amasser du financement. Une première édition avait été lancée pour le temps des Fêtes, et une deuxième à l’occasion de la Saint-Valentin.

Les ventes des boîtes repas ont alors permis d’offrir le généreux montant à la cause de Leucan.

Philippe Côté

Mme Gagnon explique qu’au-delà d’une collecte de fonds, ce projet « particulièrement inspirant » a permis de mettre en lumière la générosité des gens.

« C’était notre manière de s’aider mutuellement pour passer au travers de la pandémie, mais ç’a surtout démontré que les gens ont vraiment le coeur sur la main. Il y avait quelque chose au bout de tout ça de très gratifiant. Ce sera assurément à refaire. »

« Un beau message à lancer à la population »

De son côté, le directeur général de Leucan, Jacques Tremblay, a tenu à souligner la beauté et la nécessité d’un tel projet d’entraide dans une « période aussi critique ».

« La restauration a été très impactée, on est très reconnaissant de voir qu’ils ont décidé d’embarquer dans notre projet malgré l’adversité. Ça va tellement au-delà d’une collecte de fonds. C’est un beau message à lancer à la population; il y a de belles choses qui arrivent malgré ce qu’on vit présentement! », s’est exprimé avec reconnaissance M. Tremblay.

Leucan souligne également le « triple impact » de ce projet de financement, qui aura aidé la fondation ainsi qu’un restaurateur à survivre, tout en permettant à la population d’en bénéficier en faisant vivre aux participants un moment gastronomique unique.

Le directeur général a tenu à remercier tous ceux ayant contribué à la survie d’un OBNL comme Leucan, affirmant qu’il s’agit d’un geste « extraordinaire et inspirant en période de COVID-19 ».

Les deux organisations ont exprimé leur désir de collaborer à nouveau.