La mairesse de Saguenay, Josée Néron

Augmentation des taxes: la mairesse en accord avec Michel Potvin

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, endosse sans réserve la position du président de la Commission des finances, Michel Potvin, qui entend ramener au niveau de l’inflation les prochaines augmentations de taxes, sans pour autant abandonner l’idée de réaliser des investissements structurants pour l’avenir.

Il n’est cependant pas question pour la mairesse de sabrer les dépenses sans prendre le temps d’analyser chacune des options sur la table. Elle croit que les coupures intempestives ne règlent jamais les problèmes à long terme et est convaincue que le travail amorcé depuis l’élection du nouveau conseil permettra d’atteindre l’objectif du conseiller Michel Potvin.

« C’est certain que nous entendons le message des contribuables. Personne n’aime imposer une augmentation de taxes de 4 %. Mais nous avons hérité d’une situation financière qui nous oblige à corriger les dérives », affirme la mairesse, qui aura une idée de la colère des contribuables lundi prochain, alors que les citoyens de Laterrière ont déjà annoncé qu’ils se déplaceront pour la séance régulière du conseil.

Josée Néron rappelle la réalité financière héritée de l’administration Tremblay alors que tout le monde croyait que la Ville était la mieux administrée au Québec : « Entre 2010 et 2017, les contribuables ont connu une hausse moyenne de 4,4 % du taux de taxes par année à Saguenay. La Ville trouvait le moyen, malgré ces hausses, de domper 15 M $ sur la dette pour payer l’épicerie, pendant que les services et les infrastructures se dégradaient », résume Josée Néron.

Le nouveau conseil, reprend la mairesse, est parvenu, en deux ans seulement, avec deux augmentations de l’ordre de 4 % en moyenne, à ramener dans le budget des opérations des dépenses de l’ordre de 7 M $, tout en augmentant la qualité des services et les investissements dans les infrastructures. Elle estime qu’il s’agit d’un travail titanesque dans les circonstances et que les élus vont poursuivre dans la même direction en 2019.

La mairesse hésite à prendre un engagement ferme pour la prochaine augmentation de taxes. Elle préfère avancer que dans une situation économique normale, sans aucun événement extraordinaire, la Ville devrait parvenir à maintenir la croissance de son taux de taxes au niveau de l’inflation.

Les déclarations de la mairesse dans l’entrevue accordée au Quotidien en début d’année sur la réalisation des grands projets ont contribué à augmenter la grogne des citoyens dont la facture de taxes augmentera. Josée Néron conserve la volonté de réaliser des projets importants pour positionner Saguenay et générer de la richesse avec de nouvelles entreprises, mais assure que le conseil travaillera en fonction d’aller chercher le maximum d’aide des gouvernements supérieurs.

Elle croit toutefois nécessaire d’inscrire ces grands projets au plan triennal (centre multisport de Jonquière, amphithéâtre de Chicoutimi, aéroport de Bagotville).

À court terme, la mairesse admet que la rigueur budgétaire et le contrôle serré des dépenses sont incontournables pour atteindre l’objectif de Michel Potvin, ce qui nécessitera la poursuite des analyses de toutes les dépenses de la Ville, incluant tout ce qui touche le financement paramunicipal, avec des dizaines d’organismes.