Le camping et la marina de la Dam-en-Terre à Alma pourront rouvrir lundi.
Le camping et la marina de la Dam-en-Terre à Alma pourront rouvrir lundi.

Au tour des campeurs

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Les quelque 70 campings du Saguenay-Lac-Saint-Jean pourront ouvrir leurs 7000 emplacements à compter du 1er juin. Mais l’ajout de mesures sanitaires et de la signalisation forcent certains à retarder légèrement l’ouverture.

Au camping municipal de Saint-Gédéon, les saisonniers pourront s’installer à partir du 5 juin, soit près de trois semaines plus tard qu’à l’habitude. Les campeurs journaliers seront quant à eux acceptés dès le 12 juin.

« Nous devions préparer le terrain à la COVID-19, donc il fallait prendre un peu plus de temps », précise le maire, Émile Hudon.

Est-ce que les visiteurs de passage pourront profiter de la plage municipale ? La direction de la municipalité et les élus n’ont toujours pas pris de décision à ce sujet. L’information sera dévoilée ultérieurement.

Au Camping Plage Blanchet de Desbiens, l’équipe n’a que quelques jours de retard, mais elle aurait été prête à ouvrir à leur date prévue.

Les saisonniers pourront entrer le 5 juin au camping municipal de Saint-Gédéon.

« Nous, on ouvre le 29 mai normalement et on aurait été prêt pour cette date. Donc on sera bel et bien ouvert le 1er juin », confirme le directeur général, Gerry Desmeules.

D’ailleurs, le téléphone a recommencé à sonner à ce site touristique du Lac-Saint-Jean. « Je pense que les gens sentaient que ça s’en venait, car on a eu plusieurs réservations dans les derniers jours », constate-t-il.

M. Desmeules n’a pas non plus eu de problème de main-d’oeuvre, du moins pour le moment. « Notre équipe habituelle sera en poste, mais il est évident que les mesures sanitaires ajoutent du travail. Nous verrons avec le temps, comment tout ça va se décliner. »

À la Dam-en-Terre d’Alma, le site sera prêt à accueillir les saisonniers le 1er juin. «Le site est prêt pour eux. On a pu faire du travail dans les dernières semaines pour préparer les terrains», indique François Carrier, président du site touristique.

En ce qui concerne l’ouverture des blocs sanitaires et des emplacements pour campeurs journaliers, la direction donnera plus de détails dans les prochains jours.

C’est le cas d’ailleurs dans la plupart des campings de la région qui doivent encore statuer sur certains services. L’accès aux visiteurs de passage, pour l’utilisation de la plage par exemple, n’est pas garanti pour cette année. Les directions analysent les différents scénarios.

Selon la plupart des campings interrogés, il n’y aura pas de hausse de prix cet été, liée la COVID-19.