Épaulée par Jean-Sébastien Gauthier des sauces Damn!, Atchoum le clown a élaboré une sauce piquante parfaite pour les enfants.

Atchoum en feu!

Comme si stimuler l’imaginaire des tout-petits avec son oeuvre n’était pas suffisant, Atchoum le clown souhaite maintenant aguicher les papilles gustatives des enfants. Au cours des prochains jours, le coloré personnage lancera son troisième livre, ¡Quelle chaleur! Et pour pimenter le tout, une sauce piquante, version junior, sera libérée dans l’univers.

Au sujet de ce projet pour le moins relevé, l’alter ego d’Atchoum, Véronique Gagné, raconte que l’idée de la sauce lui est venue après la rédaction du livre-chanson, élaboré à partir de ¡Que calor!, un extrait tiré de son plus récent disque. La trame narrative du bouquin projette Atchoum sur la route, alors qu’elle paie une visite à son amie Lilia et pénètre l’univers du cirque. Dans un monde teinté d’ambiances latines, elle se retrouve sur une plage, en véritable «party animal», au coeur d’un concours de salsa. La fougueuse rockeuse, reconnue pour ses chaussures surdimensionnées et un sous-vêtement qui fait office de couvre-chef, ne savait pas s’il était question d’un concours de danse... ou de sauce. Au final, il s’agissait de la deuxième option.

«Elle devient membre du jury et goûte des trucs qui l’exaspèrent», sert Véronique Gagné, en guise de mise en bouche. Alors que le livre était en production, Véronique Gagné est tombée sur une publicité des sauces Damn!, fabriquées ici en région. Le propriétaire de la marque, Jean-Sébastien Gauthier, offrait aux internautes la possibilité d’accoler l’image d’une entreprise ou d’une marque à un flacon de sauce piquante à des fins promotionnelles. En véritable machine à idées, Atchoum s’est énervée.

«Je me suis dit que si Atchoum avait sa propre sauce, ce serait une très belle manière d’ouvrir les horizons des enfants. Ce que je propose, c’est donc une sauce qui est idéale pour Atchoum. Elle n’est pas vraiment piquante. Elle est plutôt sucrée et acidulée. Un enfant peut très bien s’acclimater. Même la fille de Jean-Sébastien, qui avait peur des sauces piquantes, s’est ouverte à ce goût-là», pointe-t-elle. 

Véronique Gagné est convaincue qu’Atchoum et sa sauce piquante forment un match parfait. 

«Le piquant a un côté très rock. Mais il n’y avait rien de ‘‘soft rock’’ comme moi. Alors j’ai décidé d’offrir du piquant pour enfants, quelque chose pour les papilles gustatives timides», précise l’artiste. 

Jean-Sébastien Gauthier a fait parvenir plusieurs échantillons à Véronique Gagné pour la guider dans ses choix. Avant de trouver la recette idéale, elle a testé plusieurs recettes. La personnificatrice d’Atchoum a aussi pris part au processus de fabrication.

«Je suis allée couper des piments avec lui. C’était vraiment un ‘‘beau trip’’. Les sauces piquantes, tout le monde a son opinion là-dessus. C’est un univers que j’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir», précise l’artiste jeunesse. 

Lancement

¡Quelle chaleur!, un livre destiné aux enfants de trois à six ans, sera disponible en magasin à partir du 9 mai. Un lancement officiel aura lieu à la Librairie Carcajou de Rosemère le 12. Ce sera aussi l’occasion, pour Atchoum, de faire découvrir la sauce piquante à son public, très grand, bien qu’il soit principalement formé de petites personnes. Un mois plus tard, le 15 juin, les fans de la région auront droit à leur propre «méga dégustation», fort probablement au Marché centre-ville de Chicoutimi, un commerce reconnu pour son offre grandiose en matière de sauces piquantes.

«On va tester notre sauce à Rosemère et si personne ne perd connaissance, on va venir faire notre dégustation au Saguenay!», rigole Véronique Gagné, qui invite les enfants à faire comme Atchoum en mettant du piquant dans leur vie. 

Un quatrième livre bientôt

Le quatrième livre d’Atchoum sera bientôt publié chez Modus. 

En fait, le délai entre la sortie des troisième et quatrième volumes aurait dû être plus long, mais la livraison de ¡Quelle chaleur! a été retardée pour des raisons de logistique. Selon les plans de l’auteur, il aurait dû être présenté au Salon du livre de Québec à la mi-avril. 

Véronique Gagné se réjouit des retombées générées par les deux premiers recueils d’Atchoum, La Mozus machine (les parents liront le clin d’oeil à la Maudite Machine d’Octobre) et Bonne fête à toi!. Chez Modus, la maison d’édition du prolifique auteur jeunesse Alex A, créateur du célèbre Agent Jean, elle se trouve entre bonnes mains. 

«C’est certain que l’influence et le succès d’Alex m’aident dans mes projets. Les ventes de mes livres vont bien et les gens aiment le produit. Je voulais absolument avoir quelqu’un avec moi pour m’aider et c’est Marie-Ève Legendre qui m’amène son regard d’experte. J’écris les histoires et elle repasse sur mes textes. À la base, ce que je fais le mieux, c’est de la scène. J’ai étudié en littérature, mais je n’ai pas tous les codes des livres jeunesse. Mais j’adore ça! Avec les livres, j’arrive à donner une histoire plus joufflue à Atchoum. Je crée un univers», note Véronique Gagné, qui a commencé à laisser couler l’entraînante musique d’Atchoum dans les oreilles des tout-petits à partir de 2008, avec la sortie de son premier album.