Le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault

Assemblée publique à Sainte-Rose-du-Nord le 4 novembre

Une assemblée publique de consultation aura lieu le 4 novembre prochain à Sainte-Rose-du-Nord. Les projets de règlement adoptés par le conseil le 7 octobre dernier, qui concernent notamment l’implantation de la zone industrialo-portuaire, de même que les conséquences de leur adoption seront expliqués aux citoyens qui pourront également s’exprimer.

Les règlements seront expliqués aux citoyens, mais tel que mentionné dans l’avis public publié, « les projets ne contiennent aucune disposition susceptible d’approbation référendaire compte tenu que ce sont des projets de règlement de concordance ».

« C’est un règlement de concordance avec celui de la MRC. On adopte le même règlement que celui adopté par la MRC il y a près de huit mois. Ensuite, on l’envoie à la MRC et il y aura une zone industrialo-portuaire », affirme le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibault.

Ce dernier assure que les citoyens et groupes pourront s’exprimer, mais que les réponses demeureront les mêmes. « On va répondre aux questions, mais les gens ont déjà eu l’opportunité de s’exprimer à la MRC. Si les mêmes questions sont posées, les gens obtiendront les mêmes réponses. »

La municipalité entend modifier le plan d’urbanisme afin qu’il « s’harmonise à la modification du schéma d’aménagement et de développement révisé de la MRC du Fjord-du-Saguenay concernant la nouvelle aire d’affectation industrialo-portuaire afin d’y accueillir un terminal maritime. »

La demande est en lien avec le projet de 3e port qui serait réalisé par Port de Saguenay pour Arianne Phosphate.

L’assemblée publique de consultation se tiendra le lundi 4 novembre à 19 h, à la salle du conseil municipal de Sainte-Rose-du-Nord situé au 126 rue de la Descente-des-Femmes.

Eau potable

Le maire affirme par ailleurs que la municipalité travaille activement dans le dossier de l’eau potable. Sainte-Rose-du-Nord a eu des problèmes d’approvisionnement en eau potable importants, au cours des derniers mois, si bien qu’elle a dû assurer l’approvisionnement de ses citoyens en transportant de l’eau en provenance de Chicoutimi-Nord par camion-citerne.

Un nouveau puits a été creusé en septembre.

« On a procédé à l’embauche de professionnels. Bientôt la question du puits va être réalisée. Il faut collecter ce puits à notre réseau actuel. C’est un processus de plusieurs mois qui va nous mener autour du mois de mai prochain. »

En attendant, Laurent Thibault affirme que les pluies des dernières semaines ont permis aux puits d’atteindre des niveaux d’eau très satisfaisants. « Les puits se comportent bien pour le moment. Les touristes ne sont plus aussi nombreux, on surveille notre réseau et son utilisation. Une réglementation va être adoptée afin que les commerces aient des compteurs d’eau qui vont nous permettre de regarder leur niveau de consommation. Ensuite, nous pourrons voir à l’adoption d’un règlement de tarification. »