Jean Larouche, ingénieur associé, Marie St-Gelais, directrice générale d’Ashini Consultants, Amy Fortin-Simard, récipiendaire de la bourse Ashini, Marie-Isabelle Farinas, directrice du module d’ingénierie de l’UQAC et Guylaine Malaison, directrice des Centres de formation de l’UQAC, étaient présents au Centre des Premières Nations Nikanite de l’université.

Ashini Consultants: la persévérance d’Amy Fortin-Simard soulignée

La persévérance d’Amy Fortin-Simard, une jeune étudiante autochtone originaire de Mashteuiatsh, inscrite en deuxième année au programme de génie civil de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), a été récompensée vendredi alors qu’une bourse de 4800 $ lui a été remise par la firme de génie autochtone Ashini Consultants.

La remise a été effectuée vendredi midi au Centre des Premières Nations Nikanite de l’UQAC.

Il s’agissait de la première remise de bourse effectuée au niveau universitaire par la direction d’Ashini, qui était représentée par Marie St-Gelais, directrice générale et ingénieure innue originaire de Pessamit ainsi que par Jean Larouche, ingénieur associé.

En entrevue, Mme St-Gelais a expliqué que la firme d’ingénierie autochtone fondée en 2012 compte cinq employés autochtones parmi sa quinzaine d’employés oeuvrant à Mashteuiatsh, Pessamit et Chicoutimi. « Depuis deux ans, on offre des bourses d’une valeur de 8000 $ aux étudiants de niveau secondaire, collégial et universitaire pour encourager les jeunes autochtones dans leurs études. On croit que le développement de nos communautés passe par l’éducation. L’une des valeurs importantes au sein de nos communautés est le partage », explique Mme St-Gelais. 

Outre ces objectifs, la remise de bourse par Ashini Consultants vise à se rapprocher d’une clientèle étudiante susceptible d’être recrutée à la fin de leurs études. Mme St-Gelais espère également pouvoir augmenter au fil des années le nombre de candidats qui s’inscriront pour recevoir les bourses. Pour cette première initiative au niveau universitaire, cinq étudiants ont déposé leur candidature.

La première récipiendaire de la bourse s’est montrée satisfaite puisque l’argent lui permettra de pourvoir aux dépenses liées à ses études. Au-delà de l’argent, Mme Fortin-Simard espère être un exemple de persévérance pour ses quatre soeurs plus jeunes, dont l’une étudie au niveau collégial tandis qu’une autre fréquente le secondaire.

Présente lors de la remise, Isabelle Farinas, directrice du module d’ingénierie de l’UQAC, s’est dite très fière de l’implication de la communauté autochtone dans la performance des étudiants.