Arvida

Arvida et le fjord vantés à Paris

Les dossiers de la désignation d'une partie d'Arvida et du fjord du Saguenay comme sites du patrimoine mondial de l'UNESCO se sont déplacés à Paris, au cours des dernières heures. Le ministre de la Culture, Luc Fortin, s'est entretenu avec Mechtild Rössler, directrice de la division du patrimoine et du centre du patrimoine mondial de cet organisme relevant des Nations Unies.
Selon Karl Fillion, porte-parole du ministre, la visite à Paris de M. Fortin dans le cadre de discussions portant sur le libre-échange a été l'occasion pour lui de vanter les mérites de ces attraits régionaux uniques. 
« Mme Rössler a un grand rôle à jouer dans la désignation des sites puisqu'elle est responsable du programme. Elle a écouté attentivement le ministre et s'est réjouie que le Québec et le Canada proposent de nouveaux sites », affirme M. Fillion , qui lui a demandé quelles étaient les prochaines démarches pour intégrer les sites au patrimoine de l'UNESCO. 
En novembre dernier, M. Fortin s'était déplacé à Arvida pour annoncer qu'il était en démarche pour que le Québec accorde le niveau le plus élevé de protection au secteur, une étape essentielle pour obtenir la reconnaissance au plan mondial.