La directrice générale de la Corporation du centre-ville d’Arvida, Kate Savard, et le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour, sont très enthousiastes à l’idée d’offrir une terrasse collective sur la rue Davis.
La directrice générale de la Corporation du centre-ville d’Arvida, Kate Savard, et le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour, sont très enthousiastes à l’idée d’offrir une terrasse collective sur la rue Davis.

Arvida aura sa terrasse collective

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Une terrasse collective prendra place sur la rue Davis, à Arvida, d’ici la fin du mois de juin. En plus d’y retrouver une grande aire de circulation piétonne, des îlots de chaises et de tables seront disponibles. Et les quelque 150 commerçants et restaurateurs pourront adapter leur devanture à leur guise.

« Il reste encore des détails à ficeler depuis l’annonce, mais le projet est en branle. Nous en sommes à l’évaluation des fins détails. Nous voulons rendre la rue attractive et dynamique », a expliqué la directrice générale de la Corporation du centre-ville d’Arvida, Kate Savard.

La portion de rue où il est possible de circuler dans les deux directions deviendra donc à sens unique, et l’autre section de rue – qui est déjà à sens unique – le restera. Le secteur ne sera donc pas complètement fermé aux voitures, mais il y aura quelques stationnements de moins. Plus précisément, il y aura une rangée de moins sur les trois qui sont déjà disponibles.

La Corporation du centre-ville d’Arvida sera responsable de la terrasse collective. Les devantures des magasins et des restaurants seront la responsabilité des commerçants. Ils n’auront pas besoin d’un permis journalier pour sortir un étalage, par exemple. La seule condition sera qu’ils devront le rentrer chaque soir.

« Il y aura un impact sur l’ensemble du milieu. L’endroit sera collectif et l’idée est bien accueillie. Le projet est en construction et il évolue rapidement. La très grosse majorité des commerçants ont très hâte d’en profiter. On veut que ça devienne un endroit de prédilection », a ajouté Mme Savard.

La date visée est le 29 juin et les installations seront présentes pour toute la durée de la période estivale. La corporation compte être réactive aux différents assouplissements de la santé publique pour pouvoir arrimer les activités. Il n’est pas exclu de faire de l’animation à certains moments.

Est-ce que ça pourrait revenir chaque année?

« C’est un bon test, le meilleur moment pour l’essayer et pour documenter l’expérience, a dit Mme Savard. Il faut saisir l’occasion, voir ce qui se fait ou pas. Il y a beaucoup de possibilités. C’est l’avantage de notre milieu. »

Le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour, abonde dans le même sens. Selon lui, il était déjà dans les plans de reconfigurer le centre-ville d’Arvida et oui, il est possible que les installations deviennent permanentes.

« Nous voulons faciliter la tâche des commerçants pour leur permettre de passer un bel été. Je suis content parce qu’ils ont résisté à la crise. Il n’y a pas eu de fermetures, il y a même eu des ouvertures ! », s’est réjoui le conseiller.