Édith Cottnoire, intervenante, Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, Mireille Jean, députée de Chicoutimi, Maude Gravel, coordonnatrice, et Alain Tremblay, vice-président, espèrent amasser 5000 $ pour le Carrefour communautaire Saint-Paul.

Artistes et députés s'allient

Pour la première fois depuis sa création, le Carrefour communautaire Saint-Paul lance une campagne de financement populaire, et ce, avec l'appui des députés péquistes de Chicoutimi et Jonquière. Mireille Jean et Sylvain Gaudreault agiront comme coprésidents d'honneur de l'événement Semeurs de talents visant à amasser 5000 $.
Le 4 mai prochain, à La Pulperie de Chicoutimi, plus de 300 personnes sont attendues afin de participer à l'activité de financement sous forme d'un « 5 à 7 » qui sera suivi d'un encan-bénéfice mettant aux enchères des oeuvres des artistes Giuseppe Benedetto, Mélanie Morin et Magali Baribeau-Marchand. Ces artistes créeront spécifiquement des oeuvres en partenariat avec un citoyen du quartier Saint-Paul. Trois autres personnes du quartier ont fait don d'une oeuvre.
Lors de la conférence de presse, Édith Cottenoir, Maude Gravel et Alain Tremblay, porte-parole de l'organisme, ont rappelé l'importance du Carrefour communautaire qui contribue au Centre soir-enfants qui aide les 6-12 ans  de l'école La Pulperie après les heures de classe pour le soutien aux devoirs et la fourniture de collations, notamment. Le Groupe de maman, le Centre d'accès communautaire à l'informatique, les cuisines collectives, le Jardin communautaire des deux roches, l'organisation de fêtes de quartier et autres sont tout autant d'activités soutenues avec l'apport du travail d'une équipe de 75 bénévoles, a déclaré Alain Tremblay, président du Carrefour.
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a justifié sa participation à la coprésidence d'honneur par le fait qu'il a vécu sa jeunesse sur la rue Labrosse, a fréquenté l'école La Pulperie (Sainte-Thérèse), y a enterré des parents dans le cimetière Sacré-Coeur, ce qui a développé chez lui un profond attachement au quartier Saint-Paul. 
Sa collègue Mireille Jean s'est dite fière de la mission que mène le Carrefour tout en soulignant les efforts d'imagination de ses dirigeants qui n'ont d'autres choix que de trouver des alternatives face aux coupures. « Je crois au mélange des genres avec la présence d'artistes qui s'associent au milieu communautaire. J'inviterai les gens d'affaires à participer au succès de Semeurs de talents en leur faisant parvenir des invitations particulières », conclut la députée.
La vente de 300 billets à 20 $ chacun ainsi que l'encan devraient permettre de dégager un revenu de 5000 $ qui s'ajouteront au budget annuel de 272 000 $ du carrefour.