Le candidat indépendant Arthur Gobeil.

Arthur Gobeil contre la taxe sur l'eau potable

Le candidat indépendant à la mairie de Saguenay Arthur Gobeil se prononce contre l'imposition d'une taxe résidentielle sur la consommation de l'eau potable tout en étant d'accord avec l'installation de 300 compteurs échantillonneurs de façon aléatoire dans la ville.
Au lendemain de la séance régulière du conseil de Saguenay où les élus ont donné leur accord à l'installation des 300 compteurs, le candidat a saisi la balle au bond pour se prononcer sur le sujet. « Je suis d'accord avec l'installation des compteurs puisque la norme est que lorsqu'il y a 20 % de perte dans le réseau de distribution, on se doit d'installer de tels compteurs. À Saguenay, les pertes souterraines seraient de 33 % à ce qu'on me dit. »
M. Gobeil croit qu'une saine gestion des deniers publics et des considérations environnementales nécessitent que des mesures soient prises pour s'assurer d'éviter le plus de perte possible. Selon lui, une perte de 33 % du volume d'eau traitée est importante et signifie qu'il y a du travail à faire pour restaurer le réseau d'aqueduc municipal.
Toutefois, ces mesures n'incluent pas l'imposition d'une taxe sur la consommation d'eau potable, une mesure qui, à son avis, serait difficile à appliquer sur une base économique pour la ville.
Il ajoute que les gouvernements supérieurs contribuent beaucoup au plan financier pour que les municipalités améliorent leurs infrastructures de traitement de l'eau potable et « il est normal que des exigences soient imposées pour que l'argent serve à bon escient ».