Laval Fortin se consacre maintenant au sport.

Après les affaires, le sport

Après avoir consacré trois quarts de siècle à sa carrière, au développement régional et provincial ainsi qu’à de nombreuses implications, c’est maintenant le sport qui occupe la majeure partie du temps de Laval Fortin.

Connu et reconnu notamment pour le groupe LFL, entreprise dont il est le fondateur, c’est à travers le sport qu’il fait maintenant parler de lui.

À 89 ans, rien n’empêche Laval Fortin de bouger chaque jour. Rencontré au Centre de ski Dorval d’Alma dont il est l’un des membres fondateurs, il explique le secret de sa santé de fer simplement. Il attribue cela à une bonne génétique. Il cite en exemple son frère de 80 ans qui pratique encore le vélo, continuant d’accumuler des milliers de kilomètres.

Pour lui, la recette est bien simple. Elle se résume à de saines habitudes de vie. « On a une bonne génétique dans la famille. Je dors toujours huit heures par nuit. Je ne prends pas de boisson et je n’ai jamais touché à une cigarette de ma vie. C’est le résultat qu’on obtient. Même avec une bonne génétique, certains n’ont pas de contrôle. Je pense que les habitudes de vie sont importantes et il faut faire de l’exercice continuellement. Il ne faut pas se laisser aller », explique M. Fortin.

Celui qui a participé à la Montée des héros, une course à obstacles organisée par la Fondation de l’Hôtel-Dieu d’Alma, à la mi-septembre, explique sa capacité à courir facilement par ses bonnes jambes, ses habitudes de vie et son faible poids.

À travers son regard allumé, Laval Fortin explique ses mille et un projets de sports. Le golf, la course, le ski de fond et le billard se retrouvent au cœur de la retraite chargée de l’octogénaire.

Laval Fortin

Les hivers sont occupés pour celui qui pratique le ski de fond. Chaque saison blanche, c’est entre 2000 et 3000 kilomètres de piste qui attendent M. Fortin.

L’histoire d’amour entre Laval Fortin et le ski de fond remonte à plusieurs décennies. Le principal intéressé rappelle qu’il a fait les manchettes, il y a 40 ans, avec sa passion pour ce sport.

Presque chaque journée d’été est accompagnée de quelques trous de golf. Laval Fortin cumule les parcours de 18 trous et se laisse même tenter par des rondes plus longues de 27 trous. Celui-ci rappelle qu’il s’agit d’un bon exercice alors qu’il marche, lors de chaque sortie, entre sept et dix kilomètres.

Encore deux projets

Encore aujourd’hui, le travail côtoie le sport dans la vie de Laval Fortin. L’ancien entrepreneur souhaite notamment réaliser deux derniers projets majeurs.

Le premier concerne l’industrie touristique et l’autre, un défi bien personnel qui aura de grandes répercussions pour la communauté.

Depuis trois ans, il consacre temps et énergie au projet touristique qui nécessitera quelques millions de dollars. « Il faut que j’aie de la crédibilité pour obtenir le support des organisations locales pour réaliser le projet », explique-t-il.

Laval Fortin

M. Fortin refuse d’en dévoiler plus. Ses dizaines d’années en affaires lui rappellent qu’il est bon de ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

À presque 90 ans, Laval Fortin est toujours aussi convaincu de ses talents de vendeur qui lui ont permis de mener une grande et longue carrière le menant au-delà des limites du Saguenay-Lac-Saint-Jean.