Mgr René Guay, coprésident de La guignolée des médias, Luc D’Anjou, directeur du Maxi de La Baie, Anne Gravel, de Via Capitale, ainsi que Patrice Vachon, directeur des communications des caisses Desjardins de Saguenay, invitent les gens à être généreux le 5 décembre dans le cadre de La guignolée des médias.

Appel à la générosité pour La guignolée du 5 décembre

La population est invitée à avoir quelques dollars dans ses poches le 5 décembre. Des bénévoles seront postés à plus de 58 intersections de la région afin d’amasser les dons dans le cadre de la 28e édition de La guignolée des médias du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

L’événement se déroulera simultanément à Saguenay, Alma, Dolbeau-Mistassini et Saint-Félicien, sous la présidence d’honneur de Mgr René Guay et de Mgr André Rivest.

De 7h à 11h, les automobilistes n’auront qu’à tendre la main pour contribuer à offrir un peu de réconfort aux personnes qui ont faim.

Toutes les sommes amassées bénéficieront aux sept soupes populaires de la région, soit la Marmite fumante d’Alma, la Soupe populaire de Chez-Nous de Dolbeau-Mistassini, les soupes populaires de Chicoutimi, La Baie et Saint-Félicien, la Soupière de Jonquière, ainsi que la Soupière de l’amitié d’Arvida-Kénogami.

Quant aux denrées non périssables, elles seront amassées par Moisson Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En 2019, 500 000 personnes ont recours à de l’aide alimentaire chaque mois au Québec. La guignolée des médias permet de soutenir les organismes qui leur viennent en aide.

«C’est un moyen, une aide importante pour soulager la faim, la misère, et assurer que les personnes puissent avoir au moins un repas chaud par jour, affirme Mgr René Guay. Encore une fois, j’invite la population à une grande générosité. C’est important. Le geste que nous poserons dans les prochains jours a des répercussions chaque jour de l’année dans les soupes populaires. »

Plus de 3,7 M$ ont été amassés depuis la création de L’Opération soupe populaire en 1992. En 2018, La guignolée des médias a permis de recueillir 268 920$ en plus de milliers de kilos de denrées non périssables.

Le 5 décembre, une centaine de bénévoles seront à l’oeuvre afin d’amasser les dons aux coins des différentes rues. Les dons amassés ce jour-là feront une grande différence, témoigne Danielle Lemire, responsable de la Soupière de La Baie.

«Dans les soupes populaires, on donne chaque jour avec le coeur. Il y a une générosité immense. Le 5 décembre, on invite la population à être généreuse comme toujours. Les soupières ont besoin de cette main que vous tendez.»

Il est aussi possible de verser un don en argent ou en denrées alimentaires dès maintenant dans les pharmacies Jean Coutu, les supermarchés Maxi et Provigo, les bureaux de Via Capitale et les succursales des caisses Desjardins. Les dons peuvent aussi être faits par téléphone au 1 866 908-9090. Des dons de 10$ peuvent également être acheminés via texto à REMPLIR au 20222. Il est aussi possible de visiter le guignolee.ca. Des chèques peuvent aussi être émis au nom de La guignolée des médias, puis envoyés à l’Évêché de Chicoutimi.

Les citoyens bénéficient aussi d’autres moyens de contribuer à la campagne. Ils peuvent notamment manger une soupe dont les profits de la vente seront remis à la cause chez Resto Roberto. Pour une quatrième année, un spectacle-bénéfice est aussi organisé par Via Capitale. Le 4 décembre, Marc Hervieux se produira au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi. La première partie sera assurée par les artistes du Doc Show. Quelques billets sont toujours disponibles au coût de 50$. Un total de 48 000$ a pu être remis à la cause grâce aux trois premières éditions du spectacle-bénéfice. Cette année, l’objectif à atteindre est de 18 000$.