Le matériel électronique peut être recyclé à 97%.

Appareils électroniques: poser le bon geste

Les vieux appareils électroniques ne doivent ni être jetés dans la poubelle, ni entreposés à jamais au sous-sol. « C’est important de poser le bon geste, parce que l’on peut recycler 97 % des matériaux des appareils », soutient le porte-parole de l’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec, Martin Carli.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la « bonne méthode », c’est d’aller porter dans des écocentres les vieux appareils électroniques, comme les cellulaires, les ordinateurs, et les consoles de jeux vidéo, par exemple.

« On doit s’assurer de poser le bon geste. Quand on garde nos appareils, autant de matières premières devront être extraites du sol. C’est dommage, quand on sait que l’on pourrait plutôt réintroduire dans le marché des matières recyclées », explique M. Carli, connu pour son travail dans l’émission Génial ! à Télé-Québec.

De l’or et du cuivre, en outre, sont utilisés dans la fabrication des appareils. De l’aluminium, qui peut « être recyclé à l’infini », comme le souligne le vulgarisateur scientifique, est aussi utilisé et ne doit pas être jeté à la poubelle, ni dans le bac de récupération.

Données personnelles

Au Québec, deux personnes sur trois ont des produits électroniques désuets à la maison. Plusieurs craignent que des données personnelles puissent leur être volées. « C’est une inquiétude légitime, mais les dispositifs d’archivage des données sont déchiquetés dans les écocentres. Ce qui m’a convaincu que ce n’était pas inquiétant, c’est quand j’ai su que les banques utilisent le même réseau que les citoyens pour se débarrasser de leurs ordinateurs ! »

Quant aux gens qui se disent « au cas où j’en aurais éventuellement besoin », Martin Carli est catégorique. « C’est un peu la pensée magique, puisque ce n’est plus compatible avec rien ! »

La Semaine québécoise de réduction des déchets se poursuit jusqu’au 29 octobre.