Le projet vise à annexer une partie de Chambord à Desbiens.

Annexion de Desbiens: deux versions, une pratique normale

Le maire de Chambord, Gérard Savard, a parlé avec des attachés politiques du ministre Martin Coiteux, qui lui ont affirmé qu'il est normal que le sous-ministre ait fait une «telle ouverture» dans la lettre envoyée à Desbiens, mais pas dans celle envoyée à Chambord.
Le contenu de deux lettres signées par le sous-ministre, l'une pour Chambord et l'autre pour Desbiens, diffère. Dans l'une, il est mentionné que le projet d'annexion n'est pas accepté. Dans celle envoyée à Desbiens, le sous-ministre souligne que «nonobstant ce qui précède, considérant les motifs invoqués dans la demande citoyenne visant l'annexion du secteur de la Pointe-aux-Trembles, du Domaine-du-Marais et du Domaine-Norois, le Ministère est ouvert à recevoir et à analyser un règlement d'annexion qui viserait ce secteur». Or, cette information n'apparaît nulle part dans la lettre envoyée à Chambord.
«On attend la réaction de nos citoyens impliqués, souligne M. Savard, en entrevue téléphonique. Nous sommes prêts à trouver des solutions, à voir de quelle manière on peut trouver un terrain d'entente.»
Le maire de Desbiens, Nicolas Martel, a lui aussi tenté de joindre des instances gouvernementales. «Ils nous suggèrent de refaire une demande sur le territoire visé. Ils sont en fait ouverts à recevoir cette demande. Nous allons rencontrer les représentants des citoyens concernés et voir de quelle manière on fait cheminer le dossier.»