La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.
La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

Andrée Laforest veut mieux outiller les municipalités

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a déposé à l’Assemblée nationale, mercredi, son troisième projet de loi omnibus, le projet de loi 67, qui vise particulièrement à mieux outiller les municipalités face aux situations d’urgence.

Les mesures proposées ont entre autres pour objectif de donner des outils supplémentaires aux municipalités pour soutenir les entreprises et contribuer à la relance économique.

« Les élus municipaux ainsi que les administrations municipales ont fait preuve de beaucoup de créativité et ont démontré leur capacité d’adaptation, et ce, depuis le début de la pandémie. Dans cette optique, les dispositions mises de l’avant contribueraient à les soutenir davantage et à les aider à maintenir des services de qualité pour leurs citoyennes et leurs citoyens », a commenté la ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean par voie de communiqué.

Le projet de loi comprend des modifications à la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme et à la Loi sur la qualité de l’environnement. « Il est important pour notre gouvernement de mettre de l’avant des mesures permettant de privilégier les biens et les services offerts par les entreprises du Québec, notamment, lors de l’adjudication de leurs contrats. Cela est d’autant plus essentiel dans la présente situation. »

Ce projet de loi s’inscrit dans une démarche plus large du gouvernement. Cette démarche, qui a mené à l’élaboration du Plan de protection du territoire face aux inondations, rendu public le 3 avril dernier, vise notamment à revoir l’aménagement du territoire de façon durable afin d’éviter que les collectivités touchées soient constamment exposées à des risques d’inondations. Elle a également pour but de tenir compte des impacts des changements climatiques.

Des dispositions prévues au projet de loi 49 ont également été reprises dans ce projet de loi, car elles doivent être priorisées dans le contexte actuel, selon Mme Laforest. « Je souligne qu’il s’agit d’un projet de loi d’envergure qui met de l’avant des solutions innovantes qui bénéficieront à tous les Québécois. J’ai donc bon espoir qu’il sera adopté rapidement », a conclu Mme Laforest.