La famille Allard-Laforest attendait impatiemment les annonces prévues à 14h. Andrée Laforest était pressentie comme ministre.

Andrée Laforest ministre des Affaires municipales

QUÉBEC — Le Saguenay-Lac-Saint-Jean peut compter sur la présence d’une ministre sur son territoire. La députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, a été nommée ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, jeudi, lors du dévoilement du nouveau conseil qui se déroulait à l’Assemblée nationale. Elle occupera également les fonctions de ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle compte se mettre au travail dès la semaine prochaine.

Les quatre enfants Laforest-Allard et le conjoint de celle qui est propriétaire de deux garderies attendaient, dans le Salon rouge, l’annonce imminente. 

Il aura fallu patienter plus d’une heure avant d’entendre le nom de la députée et le ministère dont elle obtient la responsabilité.

Les nouvelles fonctions ont débuté rapidement pour la femme d’affaires qui a dû s’entretenir avec plusieurs journalistes.

Elle a affirmé accueillir cette nomination avec joie, assurant qu’il s’agissait vraiment d’un beau défi. « Je m’aperçois que François Legault tient sa parole. En campagne électorale, il disait qu’on devait décentraliser vers les régions, qu’on devait faire briller les régions. En me choisissant comme ministre des Affaires municipales, je m’aperçois que M. Legault est concret dans ses paroles », a laissé tomber la députée caquiste, quelques minutes après la fin de la cérémonie.

La femme d’affaires ne semble aucunement intimidée par la lourde tâche qui l’attend. Interrogée à ce sujet, elle a rappelé ses semaines de travail de 70 heures, le fait qu’elle est la mère de quatre enfants en plus de souligner que son entreprise existe depuis 85 ans et qu’elle compte plusieurs employés. « On est une équipe. En travaillant ensemble, ça va bien aller. Travailler avec les maires et mairesses, ça va être merveilleux. Je suis habituée de travailler en équipe », a ajouté la députée de Chicoutimi.

La nouvelle ministre ne compte pas célébrer trop longtemps. Elle se mettra au travail dès la semaine prochaine. La principale intéressée assure être prête, ayant plusieurs expériences avec les villes. Elle a d’ailleurs mentionné connaître la mairesse de Saguenay, Josée Néron, pour avoir travaillé sur plusieurs dossiers avec elle. 

Questionnée quant au lien plus naturel entre elle et un ministère axé sur l’éducation ou la famille, l’enseignante de formation et propriétaires de garderies assure que son collègue Mathieu Lacombe est la bonne personne pour le ministère de la Famille. 

Famille unie

Rencontrés à quelques minutes du début de la cérémonie, deux des quatre enfants d’Andrée Laforest n’ont pas voulu s’avancer quant aux rumeurs entourant leur mère. Ils ont cependant rappelé qu’elle est une grande source d’inspiration pour eux tout en confirmant qu’elle serait une bonne ministre. Le fils et la fille ont rappelé à quel point leur famille est tissée serrée. Ce qui fut confirmé, une fois de plus, à la fin de la cérémonie alors que la famille s’est enlacée. 

Andrée Laforest s’ajoute aux autres députées qui forment le conseil des ministres, qui est paritaire. Le premier ministre François Legault les a présentées comme des femmes de grande qualité et de grande compétence. 

« Mesdames, merci d’avoir accepté ces grandes responsabilités », leur a mentionné le chef de la CAQ. 

La députée de Chicoutimi ne sera pas la seule qui devra à la fois apprivoiser le rôle de député et de ministre. À l’exception de François Legault et de Marguerite Blais, tous les autres ministres en sont à leur premier pas dans de telles fonctions.

+

APPUYÉE DES DÉPUTÉS DE LA RÉGION

Les députés caquistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean étaient présents, jeudi, lors de la nomination de leur collègue Andrée Laforest à titre de ministre des Affaires municipales et de l’Habitation. Les députés de Lac-Saint-Jean et de Dubuc ont signifié leur appui à celle qui sera également ministre responsable de la région.

Une fois la cérémonie protocolaire terminée, l’ambiance était à la célébration pour les députés, invités et militants de la Coalition avenir Québec (CAQ). Les candidats défaits, dont Benoît Rochefort et Denise Trudel, participaient également à l’événement. 

Le député dans Lac-Saint-Jean, Éric Girard, cachait difficilement sa joie au terme de la cérémonie. « Je suis content d’être élu et de voir Mme Laforest être élue ministre des Affaires municipales dans notre région. Je suis l’homme le plus heureux du monde », a témoigné M. Girard, quelques instants après la fin de la cérémonie.

Le député de Lac-Saint-Jean fonde beaucoup d’espoir face aux nouvelles fonctions d’Andrée Laforest. Selon lui, cette nomination est extraordinaire puisque la région est constituée de plusieurs municipalités et qu’il reste encore plusieurs dossiers à régler. Il est d’avis que la région est très bien positionnée. « On a un conseil des ministres excessivement compétent. Des gens qui seront collaborateurs et très qualifiés. On a un excellent conseil des ministres », a-t-il ajouté. 

Questionné quant au fait qu’il aurait pu devenir ministre de l’Agriculture, l’agriculteur ne paraissait aucunement déçu. « Mon but, c’était d’être député avant tout, je viens d’arriver à l’Assemblée nationale. J’ai eu le plus grand honneur qu’on ne peut avoir, soit d’être choisi par les citoyens. Je n’ai aucun regret. André Lamontagne est un gars d’expérience. On pourra compter sur lui », a répondu Éric Girard qui assure ne pas avoir d’amertume.

Il s’agissait d’une journée historique pour le député de Dubuc, François Tremblay. Celui qui a étudié en sciences politiques à l’UQAC était fier du chemin parcouru. Il avait une pensée pour ses parents et les sacrifices qu’ils ont faits. « Aujourd’hui, je n’y vois que du positif », a-t-il laissé tomber. 

Il était important pour Benoit Rochefort de participer à la cérémonie. La défaite électorale ne signifie pas une fin en soi pour lui. Celui qui a porté les couleurs de la CAQ dans Jonquière assure qu’il continuera de graviter autour du parti politique auquel il adhère.