La ministre Andrée Laforest aimerait tenir des rencontres semblables avec les élus de La Baie et de Chicoutimi et rappelle que sa porte demeure « grande ouverte ».

Andrée Laforest a rencontré des conseillers sans la mairesse Néron

Les élus de Jonquière ont rencontré, à la fin novembre, la députée de Chicoutimi et ministre responsable de la région, Andrée Laforest, pour discuter de dossiers d’arrondissement. La rencontre, à laquelle la mairesse Josée Néron n’a pas pris part, est passée sous le radar médiatique.

La ministre elle-même a confirmé, à la faveur d’une entrevue accordée au Progrès vendredi après-midi, qu’elle s’est assise avec la présidente, Julie Dufour, et ses cinq collègues, à la demande des conseillers jonquiérois. Andrée Laforest a expliqué que la rencontre était en lien avec la démarche de consultation qu’elle a amorcée peu après son élection. Elle a fait part de son désir de s’asseoir avec tous les intervenants municipaux de la région, si tel est leur souhait, pour mieux cerner leurs priorités.

« J’ai l’intention de rencontrer tous les élus qui vont vouloir me rencontrer. Si les gens veulent me voir, je suis disponible et très prête à le faire. La mairesse est la bienvenue et tout le monde peut venir chez nous », a déclaré la ministre.

Andrée Laforest assure qu’il n’y a aucune conclusion à tirer du fait que Josée Néron n’ait pas participé aux discussions impliquant les conseillers de Jonquière. « Ça m’aurait fait plaisir si Josée avait été présente. Il n’y a pas d’histoire à faire avec ça. Nous avons discuté de dossiers de quartiers. Ce n’était pas des sujets de la mairesse ni de la municipalité. Elle était tout à fait au courant », a précisé Andrée Laforest.

Parmi les sujets abordés, elle cite notamment le développement de Lac-Kénogami, le site patrimonial d’Arvida, le Patro de Jonquière et le centre multisports. Il n’a pas été question du dossier de l’Amphithéâtre +, un projet moussé par la mairesse Néron qui ne fait pas consensus à Jonquière.

La porte est ouverte

La ministre Laforest réitère qu’elle aimerait tenir des rencontres semblables avec les élus de La Baie et de Chicoutimi et que sa porte demeure « grande ouverte ».

La présidente de l’arrondissement de Jonquière est sortie emballée de sa rencontre avec Andrée Laforest. L’élue du district #2 avait d’ailleurs de bons mots à formuler à l’égard de la ministre.

« C’était une rencontre informelle, mais très productive. Mme Laforest est vraiment efficace, ouverte et intéressée au monde municipal. Elle veut vraiment prendre le pouls des préoccupations de tout le monde et ce serait intéressant que les autres arrondissements fassent l’exercice. Elle a beaucoup d’écoute et elle pose des questions », a résumé Julie Dufour.